Je protège mon enfant : Free et ses rivaux s’unissent dans une nouvelle plateforme face à la pornographie en ligne

Je protège mon enfant : Free et ses rivaux s’unissent dans une nouvelle plateforme face à la pornographie en ligne

L’Etat veut aider à sensibiliser les parents et les informer sur les outils disponibles pour contrôler les visionnages de nos têtes blondes et lance sa plateforme “Je protège mon enfant”. De nombreux acteurs sont mobilisés, dont la maison-mère de Free et la FFT.

Éviter l’exposition des plus jeunes à la pornographie en ligne, nouveau cheval de bataille du gouvernement. La Fédération Française des Télécoms (FFT) a ainsi supervisé la création de jeprotegemonenfant.gouv.fr, une plateforme de sensibilisation et d’accompagnement pour mettre en place un contrôle parental sur vos ordinateurs et mobiles. Ce site internet est lancé aujourd’hui, à l’occasion du Safer Internet Day 2021.

Le projet est une collaboration entre 32 acteurs du service public, associations et entreprises privées dont notamment Iliad, la maison mère de Free, Facebook, Snapchat et les opérateurs de la FFT.

Pas encore de contrôle parental par défaut, comme le voulait Emmanuel Macron en 2019, mais une volonté de sensibiliser et informer les parents. A 12 ans, près d’un enfant sur trois a déjà été exposé à la pornographie et seulement 7% des parents estiment que leurs enfants regarde de la pornographie au moins une fois par semaine. Ainsi, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques ainsi que celui en charge de l’Enfance et des Familles lancent cette nouvelle plateforme. A portée pédagogique, elle recense également les outils de chaque opérateur ou système d’exploitation permettant le contrôle parental.

Répertorier les outils de contrôle parental

En se rendant sur cette plateforme, vous pouvez ainsi être accompagné dans l’installation d’outils proposés notamment par vos opérateurs télécoms. En vous rendant sur la page “mes outils”, vous retrouverez plusieurs catégories selon les usages, notamment mobile ou fixe avec un bouton dédié à chaque opérateur.

En cliquant dessus, vous retrouverez un lien vers la page dédiée au contrôle parental de chaque opérateur, avec de nombreuses précisions utiles : modalités d’utilisation, s’il est possible de classifier par âge etc…

Ici, la solution Freebox Connect est proposée, pour éviter l’accès à internet sans supervision en définissant des plages horaires durant lesquels le WiFi se coupe

D’autres systèmes sont concernés, notamment les OS mobile et sur PC, comme iOS, Android, Windows ou MacOS… De même, différents réseaux sociaux et plateformes numériques sont également répertoriées. Le tout, toujours avec des informations complètes sur les modalités d’installation. 

Une approche pédagogique pour les parents et les enfants

Outre les propositions d’outils concrets, jeprotegemonenfant.gouv.fr veut également alerter les parents sur les risques d’une consommation de contenus pornographiques à un trop jeune âge. Une FAQ est proposée, avec la section “vos questions”, regroupant des interrogations variées comme “Pourquoi est-ce important de protéger mon enfant des contenus pornographiques” ou “Mon enfant commence à utiliser internet, je voudrais des conseils pour lui apprendre à bien l’utiliser et le protéger de l’exposition aux images pornographiques“.

D’autres ressources sont mises à disposition, notamment des vidéos, des articles ou des cours en ligne pour expliquer aux enfants et aux parents les risques et les tenant et aboutissants de l’exposition aux images pornographiques.