Pour limiter l’exposition des enfants à la pornographie, Emmanuel Macron veut la mise en place d’un contrôle parental par défaut

Pour limiter l’exposition des enfants à la pornographie, Emmanuel Macron veut la mise en place d’un contrôle parental par défaut

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, lors d’une tribune à l’UNESCO, le Président de la République a enjoint “les opérateurs” à mettre en place un contrôle parental par défaut pour éviter l’exposition des enfants à la pornographie.

L’âge moyen de la première exposition à des images pornographiques est de 13 ans. Emmanuel Macron souhaite éviter une exposition trop précoce à ce type contenu sur internet et donne 6 mois aux opérateurs du numérique et aux acteurs de l’internet pour proposer des “solutions robustes” pour éviter ces cas de figures. Si aucune solution n’est trouvée, le gouvernement légiférera en conséquence. Il assène d’ailleurs que “dès maintenant, nous préparons la loi“.

La consommation de ce type de contenu doit, d’après le chef d’Etat, être plus réglementée et il faut ainsi permettre aux parents de “reprendre davantage la main, avec un contrôle parental par défaut“. Pour Emmanuel Macron, le fait que ce contrôle parental soit encore aujourd’hui uniquement une démarche volontaire n’est pas suffisant. Il faudrait ainsi imposer directement le contrôle parental et en cas de volonté d’accéder à ce type de contenu, l’utilisateur devrait le désactiver lui même. Un projet du même type avait été évoqué par Laurence Rossignol, alors Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femme en 2017, sans suite, mais Emmanuel Macron a décidé d’imposer une date limite pour mettre en place cette mesure.

Source : Le Figaro