Bouygues Telecom tente de booster ses forfaits avec subventionnement de mobile en surfant sur le couvre-feu national

Bouygues Telecom tente de booster ses forfaits avec subventionnement de mobile en surfant sur le couvre-feu national

“On est fait pour être ensemble” dixit le slogan de Bouygues Telecom, mais pas forcément en cette période de crise sanitaire. Pour mieux répartir le flux quotidien de clients, alors que le couvre-feu de 18h00 a été étendu à l’ensemble du territoire, l’opérateur s’adresse aux lève-tôt avec une petite incitation financière.

Avec l’extension du couvre-feu de 18h00 à l’ensemble du territoire, les boutiques physiques s’adaptent, y compris celles des opérateurs. Sur le même principe que les happy hours dans les bars, Bouygues Telecom invite d’ailleurs les clients à profiter de tarifs plus attractifs sur un créneau horaire bien spécifique de la journée.

En se présentant entre 9h00 et 11h00, ceux-ci peuvent en effet bénéficier d’un subventionnement amélioré lors de l’acquisition d’un smartphone avec un forfait mobile avec engagement. “Une réduction spéciale de 50 euros sur le prix des smartphones avec Forfaits Sensation”, précise d’ailleurs l’opérateur. De cette manière, le telco entend amener davantage des clients sur ce créneau horaire et mieux repartir le flux quotidien de clients dans ses boutiques physiques.

Mais ce n’est pas la seule mesure prise par l’opérateur de Martin Bouygues pour lisser au mieux le flux quotidien de clients. “À partir du samedi 16 janvier, la plupart des boutiques vous accueillent dès 9h00 le matin”, ajoute d’ailleurs Bouygues Telecom dans son communiqué. Ce dernier en profite d’ailleurs pour réinviter au respect des gestes barrières pour protéger clients et collaborateurs, qu’il s’agisse du port du masque, de l’utilisation du gel hydroalcoolique ou du respect de la distance sanitaire.

De quoi faire jaser Free

Une opération Happy Hours risquant de faire jazzer Free. L’opérateur de Xavier Niel estime en effet que le subventionnement des terminaux dans le cadre de forfaits mobiles est en réalité une facilité de paiement constitutive d’un crédit à la consommation méconnaissant les obligations légales. En somme, un crédit déguisé. Le telco a remporté un procès contre SFR en 2018, mais il a aussi attaqué Orange et Bouygues Telecom.