Partage des données avec Facebook : WhatsApp s’explique

Partage des données avec Facebook : WhatsApp s’explique

En pleine tourmente, le service de messagerie WhatsApp essaie de rassurer les utilisateurs sur l’utilisation de leurs données personnelles.

Les utilisateurs quittent le navire et WhatsApp essaie de calmer le jeu. Alors que de nombreux internautes se tournent vers des applications de messagerie plus soucieuses du respect de la vie privée, celle de Facebook tient à rassurer ses usagers concernant sa nouvelle politique de confidentialité.

Première affirmation de la part du géant américain : vos discussions ne seront en aucun cas partagées. Les utilisateurs avertis le savent peut être déjà, mais WhatsApp permet le chiffrement de bout en bout de vos messages et n’y a d’ailleurs pas accès. La firme rappelle également qu’il est possible de paramétrer vos conversations pour que vos messages disparaissent après un certain temps. Même topo pour les appels et les groupes de discussions.

Autre promesse de la part de WhatsApp, aucune métadonnée de vos conversations n’est conservée et il est ainsi impossible de savoir avec qui vous discutez, ni quand. Et enfin, vos contacts ne seront pas partagés avec Facebook, l’autorisation est demandée afin de gérer votre carnet d’adresse au sein de l’application.

Mais que partagera WhatsApp avec Facebook ?

Le changement des conditions générale d’utilisation (CGU) à l’origine du scandale a donc un but précis. Il s’agit d’une base pour les discussions avec les entreprises. Lorsque vous utilisez WhatsApp pour converser avec n’importe quelle entreprise, cette dernière peut utiliser les API fournies par le service pour conserver et enregistrer votre discussion sur les infrastructures de Facebook.

Dans son communiqué, le service de messagerie indique que rien n’empêchait l’entreprise de le faire de son côté, mais qu’en utilisant les API, l’utilisateur est prévenu, comme le montre la photo ci-dessous.

Crédit photo : Facebook

En soi, cette nouvelle politique est censée simplement faire le lien entre les boutiques de Facebook et WhatsApp. Ainsi, les utilisateurs pourront être informés de nouveautés ou bons plans chez ces entreprises. Finalement, le but pour Facebook est de rentabiliser son application de messagerie grâce à un meilleur lien avec les entreprises. D’autres services de messagerie comme Signal, plébiscitée en ce moment, ont quant à eux opté pour un modèle basé sur le don. Difficile d’imaginer Facebook opter pour les dons.