WhatsApp deviendra inaccessible dès le 8 février prochain si vous n’acceptez pas les nouvelles conditions d’utilisation

WhatsApp deviendra inaccessible dès le 8 février prochain si vous n’acceptez pas les nouvelles conditions d’utilisation

WhatsApp, l’application de messagerie appartenant à Facebook, va mettre à jour ses conditions d’utilisation pour l’ensemble de ses utilisateurs. Il y a de quoi grincer des dents.

Ce n’est pas inconnu du grand public, Facebook est régulièrement inquiété sur sa façon d’utiliser les données de ses utilisateurs. WhatsApp, réputé pour la sécurité concernant les données utilisateurs grâce à son chiffrement de bout en bout, va étroitement se rapprocher de sa maison mère et lui communiquer plus d’informations dès le 8 février prochain. Chaque utilisateur ne voulant pas adhérer aux nouvelles règles se verra refuser l’accès à WhatsApp.

Effectivement, il semble que les utilisateurs de WhatsApp commencent à recevoir des notifications les invitant à accepter les futures conditions d’utilisation. Voilà ce qui est dit sur la FAQ de WhatsApp : “Les informations que nous partageons avec les autres entités Facebook incluent les informations d’enregistrement de votre compte tel que votre numéro de téléphone, les données de transactions, des informations liées à des services, des informations sur la façon dont vous interagissez avec d’autres, y compris des entreprises, lorsque vous utilisez nos Services, les informations sur votre appareil mobile, votre adresse IP”. Il était possible de refuser ce partage de données entre WhatsApp il y a encore peu de temps, mais Facebook justifie ce changement en indiquant que la messagerie instantanée a pour vocation à devenir une interface à destination des entreprises prêtes à payer pour communiquer avec leurs clients pour du service, après vente par exemple. Pour rappel, WhatsApp est l’une des applications appartenant à Facebook générant le moins de revenus comparé à Facebook ou Instagram qui sont truffés de publicités.

Ceci permettra à Facebook de proposer de la publicité sur Facebook ou Instagram et d’en profiter pour mettre en avant WhatsApp en tant que service après-vente pour les entreprises.

Les réactions ne se sont pas faite attendre sur Twitter :