La 5G à Paris “avant fin février” chez Free, Orange, SFR et Bouygues d’après Xavier Niel

La 5G à Paris “avant fin février” chez Free, Orange, SFR et Bouygues d’après Xavier Niel

 

 

Cela avance dans le bon sens à Paris. Le lancement de la 5G devrait intervenir avant la fin du mois de février chez tous les opérateurs selon Xavier Niel.

Le déploiement de la 5G fait débat à Paris mais aussi dans d’autres villes françaises. Des maires ont lancé des débats publics pour plus de transparence, d’autres sont en faveur d’un moratoire jusqu’au printemps prochain. De leur côté, les opérateurs ont affirmé chacun leur tour leur volonté de ne pas passer en force, en privilégiant ainsi le dialogue. 

La capitale est un cas particulier selon le fondateur de Free : “Paris a été une ville prudente, il y a eu une peur. La ville a essayé de faire les choses plutôt bien. J’étais un peu critique il y a un mois mais j’ai l’impression que les choses avancent dans le bon sens”, a déclaré hier Xavier Niel dans un entretien dans Tech&Co sur BFM Business.

A la question de savoir quand les opérateurs activeront leur réseau à Paris, le papa de Free répond : “avant fin février pour tous les opérateurs”.

La consultation citoyenne sur la 5G organisée par la ville a présenté ses résultats mi-décembre avec au total 21 recommandations peu contraignantes pour les opérateurs. Celles-ci concernent surtout des questions sociétales. Pas de baisse du seuil d’exposition aux ondes, pas de contraintes en terme d’installation d’antennes, exception faite de celles installées sur les HLM soumises à différentes questions… Les Parisiens souhaitent surtout une grande transparence de la part des opérateurs en terme de communication ou des mesures plus précises, comme l’optimisation du recyclage des déchets numériques et la réutilisation des équipements numériques.

Ces propositions satisfont aujourd’hui les opérateurs inquiets il y a un mois de devoir désamorcer un potentiel rapport anti-5G. Si les recommandations ne devraient pas être très difficile à mettre en place, elles doivent d’abord être reprises dans la charte de téléphonie mobile de Paris. L’adjoint chargé des finances l’a rappelé : Paris ne donnera pas les autorisations aux opérateurs pour installer les antennes 5G avant sa mise à jour.