Orange annonce préparer ses réseaux à l’arrivée de la PlayStation 5 en plein confinement

Orange annonce préparer ses réseaux à l’arrivée de la PlayStation 5 en plein confinement

Nouvelle inquiétude pour les opérateurs en plein confinement : le lancement de consoles de jeux vidéo nouvelle génération. Avec le lancement de la PlayStation 5, Orange se prépare à la prise d’assaut de ses réseaux par les gamers.

A chaque confinement sa “menace” pour les réseaux. Alors que le trafic quotidien de données sur les réseaux fixes a déjà augmenté de 20 à 30%, des événements plus ponctuels nécessitent également l’attention des opérateurs pour éviter une surcharge des réseaux. L’arrivée de la nouvelle console de Sony, peu après celle de Microsoft, dans nos foyers fait partie des évènements générant un pic d’utilisation peu commun. Et Orange se tient prêt pour gérer ces sorties.

« Nous mobilisons des équipes supplémentaires pour superviser les réseaux et vérifier que rien ne perturbe leur bon fonctionnement lorsque nous anticipons des événements exceptionnels comme ceux-là », explique Laurent Perrier, directeur supervision des services Orange France, interrogé par le Figaro. « Il faut anticiper en permanence. On n’augmente pas la capacité d’un réseau du jour au lendemain », ajoute-t-il.

Toutes les deux connectées en permanence à internet, ces consoles doivent régulièrement télécharger des fichiers très lourds. Outre les mises à jour assez conséquentes, les jeux pèsent eux aussi dans la balance. Call of Duty Black Ops War par exemple, pèse 190 Go et fait partie d’une licence très populaire, laissant présager de nombreux téléchargements. Pour le plébiscité Assassin’s Creed Valhalla, comptez 45 Go à télécharger pour les gamers. Dans une période de confinement où le jeu vidéo est une des échappatoires à la crise sanitaire, Orange explique se préparer pour gérer le pic engendré par les nouvelles Xbox et PlayStation.

Lors du précédent confinement, c’est le milieu du streaming et de la SVOD qui avait fait trembler les telcos. En effet, alors que les réseaux étaient surchargés, Disney s’apprêtait à lancer sa propre plateforme. Une promesse d’augmentation de trafic, qui avait conduit le gouvernement, poussé par les opérateurs, à demander à Disney+ de retarder son lancement. Prévu pour arriver en France le 24 mars, il est finalement sorti le 7 avril 2020, sans proposer la définition 4K trop lourde, après un renforcement des réseaux.