C’est officiel, Salto va débarquer sur les box d’un premier opérateur, des discussions sont en cours avec d’autres FAI

C’est officiel, Salto va débarquer sur les box d’un premier opérateur, des discussions sont en cours avec d’autres FAI

Le nouveau service SVOD made in France semble trouver son public un peu moins d’un mois après son lancement. Désireux d’optimiser sa distribution, Salto annonce avoir trouvé un terrain d’entente avec un opérateur dont le nom est gardé secret. D’autres accords sont à venir.

Départ encourageant pour Salto, le nouveau service SVoD de TF1, France Télévisions et M6 aurait enregistré 100 000 utilisateurs en 3 semaines d’existence, selon les informations du Figaro. Néanmoins, les premiers utilisateurs à s’être inscrits au lancement de la plateforme, ne bénéficieront plus à partir de demain du mois gratuit, restera alors à constater combien décideront de prolonger l’expérience en déboursant entre 6,99€ et 12,99€/mois.

Si Salto refuse de commenter ces chiffres, son directeur général, Thomas Follin, a révélé au quotidien que les utilisateurs “passent en moyenne plus de 2 heures par jour et jusqu’à 2h30 le week-end”, pas moins de 82% d’entre eux sont localisés en dehors de Paris, au quatre coins de la France, de quoi laisser penser que Salto est bien “une offre populaire”.  Par ailleurs, un tiers des abonnés “consomment les programmes en live et en streaming”. Enfin, environ un quart est âgé de plus de 50 ans et 60% sont dans la tranche 25-49 ans.

Un accord trouvé avec un opérateur mais lequel 

Si Salto veut espérer s’installer durablement sur le marché ultra concurrentiel de la SVOD dans l’hexagone, la plateforme devra nécessairement être distribuée sur les box des opérateurs. Et cela se précise, « Nous avons déjà signé un accord de distribution avec un FAI et nous sommes en discussions avec d’autres », confie son directeur général. Il pourrait s’agir logiquement de Bouygues Telecom, le FAI appartient au même groupe que TF1, l’un des groupes fondateurs de Salto.

Récemment, l’alternative française à Netflix étaient en discussions avec Orange et SFR. Cela semble très mal parti pour une disponibilité chez Free, sachant que l’opérateur de Xavier Niel a émis des réserves en juillet 2019 et déposé un recours devant le Conseil d’État en février 2020. Mais depuis, de l’eau a peut-être coulé sous les ponts. En attendant, vous pouvez découvrir notre test de Salto, une agréable surprise.