Free s’oppose à la création de Salto et dépose un recours auprès du Conseil d’Etat

Free s’oppose à la création de Salto et dépose un recours auprès du Conseil d’Etat

L’opérateur de Xavier Niel a déposé un recours auprès du Conseil d’Etat pour s’opposer à la validation de Salto, le service de SVOD français.

Free avait déjà émis des réserves concernant la création de Salto l’année dernière, mais d’après les informations de la Lettre A, l’opérateur est allé plus loin en déposant un recours auprès du conseil d’Etat.

Une opposition concrète après un avertissement de la part de Free

En juillet dernier, Free avait déjà envoyé un courrier à l’autorité de la Concurrence concernant le projet de plateforme de streaming des groupes M6, TF1 et France Télévision. Il estimait ainsi que l’émergence de Salto pouvait créer des problèmes concernant la diffusion des chaînes sur les box.

Si l’autorité de la Concurrence a finalement donné son feu vert à la création de Salto en août 2019 avec plusieurs contraintes, Free y reste opposé et a décidé de déposer un recours auprès du Conseil d’Etat le 26 février 2020.

La crainte de l’opérateur était notamment basée sur le fait que les chaînes gratuites de la TNT pouvaient demander à n’être diffusée que sur Salto, ou même réclamer des sommes astronomiques pour être diffusées chez les autres opérateurs. Le fait est que, selon Free, M6, TF1 et France Télévisions représentent “80% de l’audience” française aujourd’hui, et l’opérateur redoutait que les trois groupes à l’origine du projet favorisent Salto lorsqu’ils fixeront les prix de vente de leurs chaînes.

Les trois groupes se sont pourtant engagés à ” limiter ” leurs possibilités d’achats de droits de diffusion linéaires et non-linéaires ” couplés“. La ” distribution de chaînes de la TNT en clair et de leurs services et fonctionnalités associés” en exclusivité sur Salto ne sera pas possible, ou seulement des “exclusivités temporaires“. 

D’autant plus que Salto ne sera pas disponible sur les box internet lors de son lancement test en juin prochain, mais uniquement en OTT. Affaire à suivre.

Source : La Lettre A, via Numerama