Free Mobile : pas assez d’abonnés aux yeux du maire pour justifier l’installation d’une antenne

Free Mobile : pas assez d’abonnés aux yeux du maire pour justifier l’installation d’une antenne

Une mairie s’oppose au projet d’installation d’une antenne-relais Free. Surtout qu’il y a, selon lui, “peu d’abonnés au réseau Free Mobile” dans le village.

Classique opposition face à l’arrivée d’une antenne-relais de téléphonie mobile. Ça se passe à Cravans, village de 957 habitants en Charente-Maritime. Free envisage d’y implanter un pylône de 35 mètres de haut devant servir à combler un manque de couverture mobile. 

L’opérateur de Xavier Niel en a informé la mairie vers la mi-septembre et le sujet a été soulevé à la mi-octobre lors d’un conseil municipal. L’opérateur aurait trouvé oreille attentive auprès du propriétaire d’un terrain route de La Petite Tuilerie, une zone artisanale collée au bourg. Une proximité avec le bâti ancien qui fait tiquer, alors que celui-ci “contribue fortement au caractère attrayant de Cravans” et que le village mise sur le charme de ses hébergements dans un cadre préservé pour attirer les touristes. 

Le maire cherche ainsi des parades, en évoquant la mutualisation avec les installations environnantes sur les communes de Jorignac et Saint-André-de-Lidon ou encore l’installation dans le clocher de l’église “en dernier ressort”, une dernière option qu’aurait d’ailleurs refusée l’opérateur au motif des coûts. Autre argument mis en avant : “En plus, il y a aujourd’hui peu d’abonnés au réseau Free Mobile à Cravans”

Le maire souligne que rien n’est définitif à l’heure actuelle, aucun permis de construire n’ayant été demandé par l’opérateur. Il compte aussi consulter la population et exploiter le nouveau Plan local d’urbanisme en vigueur depuis le 3 septembre. “Grâce à ce dernier, nous avons des armes telles le zonage pour nous défendre”, a indiqué Pascal Delarge.

Source : Haute Saintonge (version papier)