Orange lance son programme Re pour accélérer le recyclage des mobiles et la vente de modèles reconditionnés

Orange lance son programme Re pour accélérer le recyclage des mobiles et la vente de modèles reconditionnés

Une consommation plus responsable, grâce à des utilisateurs mieux informés et une industrie plus impliquée, telle est la volonté d’Orange avec son programme “Re”.

Les smartphones reconditionnés sont a priori bons pour la planète, avec un appareil à la durée de vie allongée, et pour le portefeuille, avec une belle économie par rapport au prix du neuf. Mais encore faut-il lever les freins pour permettre au reconditionnement de prendre pleinement son envol. Du côté des anciens propriétaires, il faut en effet convaincre concernant les données personnelles et le prix. Du côté de potentiels repreneurs, il y a la nécessité de garanties concernant le bon fonctionnement de l’appareil, contre des vices cachés.

Informer les utilisateurs, responsabiliser les industriels

Orange annonce d’ailleurs le lancement de son programme nommé “re” qui vise à “accélérer le recyclage, la reprise et le reconditionnement des mobiles”. Il s’agira de sensibiliser le grand public au sujet de la seconde vie que l’on peut donner aux appareils, comme avec cette vidéo récemment diffusée sur ses chaînes YouTube.

Qui dit smartphone, dit aussi usages. Orange indique la mise en place au cours des prochaines semaines d’“indicateurs sur l’impact carbone de leurs usages numériques et des conseils pour le maitriser, sur les espaces clients Orange et Moi et My Sosh”

Il s’agira par ailleurs de “mobiliser et responsabiliser les industriels qui travaillent avec nous”, a indiqué Fabienne Dulac, Directrice Générale Adjointe, CEO d’Orange France. Oui, tout le monde devra apporter sa pierre à l’édifice.

Re, comme reprise, recyclage et reconditionnement 

Avant le recyclage ou le reconditionnement, il y a tout d’abord la reprise. Pour inciter les consommateurs à faire reprendre leur ancien mobile et ainsi s’attaquer aux 100 millions d’appareils dormant dans tiroirs et placards, Orange annonce une remise immédiate ou un bon d’achat, sur la base d’un argus mis à jour quotidiennement. En parallèle de chaque reprise, 2 euros sont en outre versés au réseau Emmaüs International.

Dans le cas d’un mobile n’étant plus fonctionnel ou n’ayant plus de valeur marchande, celui-ci sera collecté et recyclé, grâce au déploiement d’“une filière de collecte solidaire de recyclage pour les mobiles de bout en bout”, mise sur pied en partenariat avec Emmaüs International, association à laquelle sont d’ailleurs reversés l’intégralité des bénéfices du recyclage.

Orange s’est fixé pour objectif d’arriver à une proportion de 10 % de ses ventes de smartphones d’ici 2025. Les smartphones reconditionnés apparaissent déjà sur les sites d’Orange et Sosh, en partenariat avec Again et Recommerce. “Les smartphones reconditionnés sont des terminaux qui ont fait l’objet d’un contrôle sur plus de 35 points techniques, de réinitialisation à 100%, ils sont livrés avec des accessoires neufs et compatibles et sont garantis un an”, souligne Orange. Ceux-ci feront prochainement leur apparition dans les boutiques physiques. Orange annonce le déploiement progressif, à partir du 19 octobre, d’un “espace de présentation pérenne dédié”, qui s’ajoutera au bac de collecte. “Ainsi les clients pourront les voir et éventuellement les prendre en main”, expliquait Fabienne Dulac au Figaro.

Une démarche initiée il y a 10 ans, une nécessité de mettre le pied sur l’accélérateur

Orange rappelle avoir initié la démarche il y a 10 ans, ce qui a permis au groupe de récolter plus de 15 millions de téléphones dans l’ensemble des pays où il est présent. Parmi eux, 8 millions l’ont été par Orange France.

Par la voix de son PDG, Orange a affiché sa volonté de mettre le pied sur l’accélérateur à l’occasion de la 5G, synonyme de renouvellement des terminaux. “Est-ce qu’il y a de l’obsolescence programmée ? On le sait tous très bien”, avait d’ailleurs lâché Stéphane Richard au micro de France Inter, en expliquant que le recyclage est l’un des moyens à disposition pour s’y attaquer.