Les opérateurs mobilisés pour réparer les réseaux fixes et mobiles après le passage de la tempête Alex

Les opérateurs mobilisés pour réparer les réseaux fixes et mobiles après le passage de la tempête Alex

Après le passage de la tempête Alex qui a causé de sérieux dégâts sur leurs infrastructures, les opérateurs mettent les bouchées doubles pour rétablir les communications fixes et mobiles. Ils mettent aussi en place des solutions provisoires pour les usagers les plus isolés.

Rétablir les communications. Ils sont en effet des dizaines de milliers d’usagers à s’être retrouvés privés de téléphone suite au passage de la tempête Alex, dont les pluies violentes ont provoqué ce week-end des crues dans les vallées de la Roya, de la Tinée et de la Vésubie, dans les Alpes-Maritimes.

Les opérateurs télécoms mettent ainsi les bouchées doubles pour réparer les dégâts affectant les réseaux fixes et mobiles. Antennes-relais, poteaux et fibres optiques ont en effet été touchés. Les dégradations du réseau électrique alimentant les équipements posent elles aussi problème.

Des solutions provisoires, un rétablissement progressif

En parallèle, les opérateurs proposent des solutions de dépannage aux usagers. Orange, dont une quarantaine d’antennes ont été touchées, va par exemple mettre à disposition des points Wi-Fi avec liaison satellitaire dès ce mardi après-midi dans les villages les plus isolés. Il indique aussi la fourniture d’une quinzaine de téléphones satellitaires dans une douzaine de villages privés de communications. L’opérateur historique a par ailleurs effectué des réparations provisoires, déployé des groupes électrogènes ou encore réorienté son trafic mobile vers les antennes opérationnelles les plus proches.

De son côté, Bouygues Telecom a pu remettre sur pied une partie des plus de trente antennes touchées par la tempête. L’opérateur “a pu remettre en service les deux tiers des antennes qui avaient été touchées dès ce week-end”, a indiqué Julien Lair, directeur régional réseau, à nos confrères du Figaro. Cela s’explique par le fait que la majorité des antennes-relais sont situées en hauteur et utilisent les réseaux hertziens pour communiquer entre elles, et non la fibre optique. Il a donc suffi à Bouygues Telecom d’installer des groupes électrogènes en attendant le rétablissement de l’électricité sur les équipements. “Déjà, grâce à la mise en place de groupes électrogènes et aux travaux réalisés dans des conditions difficiles, près de 17 000 clients Mobile Bouygues Telecom ont retrouvé le service”, a indiqué l’opérateur sur son blog. Et d’ajouter que lundi soir, 3 700 clients restaient privés de téléphone et “devraient progressivement retrouver l’usage de leur téléphone dans les jours qui viennent”. “Côté ADSL, la situation dépend du rétablissement de l’alimentation électrique et les accès à l’Internet fixe prendront plus de temps”, a précisé Bouygues Telecom.