Orange : une amélioration de son réseau cuivre en 2019 saluée par l’Arcep

Orange : une amélioration de son réseau cuivre en 2019 saluée par l’Arcep

Après avoir été mis en demeure par le gendarme des télécoms en 2018, l’opérateur historique a redoublé d’efforts pour améliorer la qualité de son réseau cuivre.

Un bon point pour l’opérateur historique. Délégataire du service universel, à savoir fournir garantir l’accès à l’ADSL et à la téléphonie fixe à tous les Français, Orange s’est amélioré durant l’année 2019. La qualité de son réseau cuivre ayant été jugée trop médiocre il y’a deux ans, l’Agrume était dans le collimateur de l’Arcep, qui a cependant salué ses efforts durant l’année 2019.

Un barème de 12 critères est établi pour évaluer la qualité du service universel, comprenant le temps de réparation lors d’un incident de ligne, le taux de pannes par raccordement… Et le gendarme des télécoms relève chaque trimestre leur évolution.

Depuis la mise en demeure, ” les indicateurs de qualité de service se sont significativement améliorés et la quasi-totalité d’entre eux ont dépassé les objectifs annuels fixés par le ministre pour 2019. Ainsi, par exemple, en 2019, 85 % des pannes ont été réparées en 46 heures pour un objectif de 48 heures, en nette amélioration par rapport aux 62 heures constatées en 2018. ” indique l’Arcep dans son communiqué.

Cependant, l’Arcep remarque un relâchement sur certains critères : ” au quatrième trimestre 2019 et au premier trimestre 2020 la dégradation de certains indicateurs. Au deuxième trimestre 2020, particulièrement marqué par la crise sanitaire, certains indicateurs se sont significativement dégradés, alors que d’autres sont en nette amélioration. “. Sans toutefois fustiger l’opérateur historique, qui a présenté des perspectives de rétablissements de la qualité du service pour la deuxième moitié de l’année 2020.

La crise sanitaire que traverse la France depuis mars 2020 a eu des effets inévitables sur les activités des opérateurs de communications électroniques, et notamment sur la qualité de service du service universel. “, reconnaît le gendarme des télécoms. Après un passage à vide, Orange veut se reprendre, avec des objectifs clairs pour la fin de l’année.