Free terrorise Bouygues, Orange et SFR

Free terrorise Bouygues, Orange et SFR

Les propos de martin Bouygues à un haut fonctionnaire ne fait pas démentir cette thèse « Je me suis acheté un château, ce n’est pas pour laisser les romanichels venir sur les pelouses ». En guise de château, Martin Bouygues devait certainement évoquer les plantureuses marges dans le mobile : 30% du chiffre d’affaire. Marges qu’on ne retrouve que dans l’industrie du luxe.

Même si la dernière licence 3G pourrait être découpée en trois en vue d’un appel d’offre, selon le Canard Enchaîné, ce devrait être Bouygues, Orange et SFR qui seraient sélectionnés. Au pire une mini fréquence pourrait être attribuée à un nouvel entrant, mais elle ne permettrait de couvrir que les zones urbaines.

Merci à Daniel