Débits fixes : l’Arcep détaille le calendrier de mise en oeuvre de l’API dans les box Internet

Débits fixes : l’Arcep détaille le calendrier de mise en oeuvre de l’API dans les box Internet

L’Arcep veut fiabiliser les mesures des débits fixes grâce à une API dans les box Internet. Le gendarme des télécoms publie le calendrier de mise en oeuvre de cette dernière. La quasi-totalité des box devront être équipées en 2022.

Face au constat que mesurer la qualité de connexion Internet sur une ligne fixe peut parfois s’avérer complexe avec les difficultés pour “connaître avec certitude la technologie d’accès” et “isoler des facteurs susceptibles de modifier fortement les résultats”, l’Arcep planche depuis 2018 sur l’intégration d’une API dans les box Internet des opérateurs. Il s’agit de “caractériser l’environnement de la mesure” pour rendre les analyses plus simples pour les outils de mesure et les résultats plus transparents pour les consommateurs. Fin 2019, la police des télécoms a validé sa mise en place. Début 2020, elle a annoncé son homologation par le ministre chargé des communications électroniques.

Dans son dernier rapport sur l’état d’Internet en France, l’Arcep parle à nouveau de cette API et présente le calendrier de sa mise en oeuvre dans les box. Une démonstration est ainsi attendue en juillet 2021. D’ici le 17 novembre 2021, 5 % des box du parc concerné (box xDSL, câble, Ftth et 5G fixe des opérateurs de plus d’un million de clients) devront avoir l’API implémentée et activée. Le 17 mars 2022, cette proportion devra atteindre les 40 %. Le gendarme des télécoms prévoit enfin qu’au 17 juillet 2022 l’API soit active sur 95 % des box du parc concerné et 100 % des box du parc concerné proposées aux nouveaux clients.