StopCovid : une polémique autour de la collecte des adresses IP

StopCovid : une polémique autour de la collecte des adresses IP

L’application StopCovid se retrouve au coeur d’une polémique.

Tout a commencé lorsqu’un informaticien a évoqué un possible stockage des adresses IP des utilisateurs de l’application de traçage de contact côté serveur, alors que le gouvernement a toujours parlé de données anonymisées. Or, l’adresse IP peut servir à identifier une connexion sur le réseau et donc une personne. Il faut cependant passer par l’opérateur, après l’intervention d’un juge.

Des précisions ont été indiquées concernant le but de cette collecte des adresses IP. Il s’agit en fait de la journalisation basique et nécessaire des connexions, afin d’avoir les données nécessaires dans le cas d’une attaque informatique. Il s’agit en effet de pouvoir détecter une attaque et d’avoir les preuves pour pouvoir engager d’éventuelles poursuites. L’informaticien estime toutefois que le gouvernement devrait être davantage transparent à ce sujet.

Quoi qu’il en soit, la CNIL, le gendarme de la vie privée en France, n’a pas trouvé à redire et a donné son feu vert pour l’application rendue disponible le 2 juin sur Android et iOS. Le gouvernement note d’ailleurs un “bon démarrage”.

Source : Numerama