Lutte contre les fausses informations : les réseaux sociaux devront jouer la transparence

Lutte contre les fausses informations : les réseaux sociaux devront jouer la transparence

Les géants des réseaux sociaux sont invités à renforcer leur lutte contre la diffusion de fausses informations. Ils devront aussi présenter un rapport mensuel sur les mesures mises en oeuvre.

La Commission européenne entend améliorer la lutte contre la diffusion de fausses informations, notamment celles autour de l’épidémie de coronavirus. Plus concrètement, elle compte demander aux géants d’Internet de publier un rapport mensuel sur les mesures prises. Par fausses informations, la Commission européenne entend notamment les conseils erronés, voire dangereux, les produits dits miracles ou les théories complotistes.

Les groupes tels que Google, Facebook ou Twitter devront ainsi jouer la totale transparence concernant les mesures mises en oeuvre pour limiter la propagation de fausses informations, notamment sur les réseaux sociaux. Ils sont invités à donner plus de visibilité aux organismes officiels nationaux et internationaux, mais également aux médias professionnels considérés comme fiables. Ceux-ci devront par ailleurs mettre en place les outils pour permettre aux utilisateurs de savoir lorsqu’ils sont face à une fausse information.
 

Source : La Tribune