Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms… les abonnés Freebox font le plein de forfaits, Bouygues Telecom se la joue mobile etc…

Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms… les abonnés Freebox font le plein de forfaits, Bouygues Telecom se la joue mobile etc…

Comme chaque semaine, nous vous proposons notre chronique « Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms … » Celle-ci vous propose de vous replonger dans les événements qui ont fait l’actualité de la semaine en cours, mais durant les années, les décennies, voire les siècles précédents. Ces événements concerneront Free bien sûr, mais plus largement les télécoms et le numérique. Souvenirs, souvenirs …


01 Juin 2006 : l’ARCEP permet définitivement à Free de proposer les appels vers le fixe gratuitement

Un gain de cause qui rassurait les Freenautes il y a maintenant 14 ans. Après une saisie de la part de Neuf-Cegetel, Free était remis en cause concernant la gratuité des appels vers les lignes fixe en France. L’ARCEP a finalement tranché et c’est le 1er juin que la gratuité de ces appels était rendu définitive et approuvée par le gendarme des télécoms. 


28 mai 2013 : Les abonnés Freebox peuvent faire le plein d’abonnements Free Mobile

Et de deux ! Sept ans auparavant, Free annonçait étendre la réduction sur le Forfait Free pour les abonnés Freebox (15.99€/mois au lieu de 19.99€) à un deuxième forfait Free Mobile. De quoi équiper papa et maman, pour un forfait moins cher !

Depuis, l’offre est étendue à quatre forfaits sur un même abonnement Freebox.

 


29 mai 1996 : Bouygues entre sur le marché de la téléphonie mobile

Here comes a new challenger ! Après Itinéris et SFR, Bouygues Telecom vient dynamiser le marché de la téléphonie mobile, jusque-là en duopole entre les deux opérateurs. Cela reste une révolution assez ciblée, puisqu’à l’époque, 2% des français possédaient un téléphone portable, qui ressemblait plus à un talkie-walkie qu’autre chose.

Il invente le forfait mobile : pour 36€ (240 francs), il propose 3 heures d’appel par mois avec un répondeur gratuit. A cette époque, le forfait est une révolution. Car jusqu’alors, toutes les communications étaient facturées à la minute. A l’époque, Bouygues avait lancé son service en grande pompe, avec feu d’artifice et un grand chapiteau.


03 juin 1880 : Graham Bell fait passer le son par la lumière

Un lointain ancêtre de la Li-Fi, cette technologie qui fait passer les ondes internet par la lumière.Ce “photophone” que l’on doit à Graham Bell et qui fonctionne de cette manière :

La voix, amplifiée par un microphone, fait vibrer un miroir qui réfléchit la lumière du soleil. Quelque 200 mètres plus loin, un second miroir capte cette lumière pour activer un cristal de sélénium et reproduire le son voulu. Une technologie qui a cependant été assez vite abandonnée, puisque la transmission pouvait assez vite être coupée par n’importe quel obstacle.

Ici un schéma de l’émetteur du photophone


31 mai 1999 : France Télécom propose son abonnement téléphonique à 100 francs par mois

Retour au millénaire dernier. France Telecom était alors autorisé à commercialiser un abonnement téléphonique à prix forfaitaire pour internet. Souvenez-vous, 21 ans auparavant, ce que voulait accéder à internet…

Il fallait alors payer un abonnement à un fournisseur d’accès, mais aussi payer les communications téléphoniques ! Le nouveau forfait de France Télécom propose alors un nouveau modèle d’offre, donnant droit à 20 heures de connexion pour 100 francs par mois, ce qui ne dispense pas de payer un abonnement à un fournisseur d’accès. Ce qui rend à peu près un coût de 5 francs de l’heure en semaine à partir 18h, le mercredi à partir de 14h et le week-end. Faisant ainsi de la France l’un des pays de l’UE les moins chers pour se connecter à internet.