Clin d’oeil : le Canard Enchaîné trouve d’autres coupables pour les dégradations d’antennes

Clin d’oeil : le Canard Enchaîné trouve d’autres coupables pour les dégradations d’antennes

Le Canard Enchaîné rappelle aux “poulets” que l’ultragauche n’est pas le seul coupable à envisager lors des dégradations d’équipements télécoms. En effet, d’autres responsables ont déjà été identifiés.

Dans un article intitulé “Allosabotage à votre service”, l’hebdomadaire satirique est revenu sur les sabotages en série touchant les équipements télécoms, dont celui ayant entraîné une panne massive en Île-de-France. Si les enquêteurs étudient la piste de groupuscules radicaux d’extrême gauche, tout en indiquant l’absence de revendications et la difficulté à identifier les auteurs des méfaits, le palmipède note de son côté que les cas de dégradations ont déjà révélé d’autres coupables.

Le Canard enchaîné rappelle en effet que les dégradations peuvent également être causées par des complotistes faisant le lien entre la 5G et le Covid-19, des techniciens maladroits, des sous-traitants malhonnêtes en manque d’activité ou encore par des voleurs de câbles. Le quotidien s’interroge également sur la radicalisation de ces rats amateurs d’amidon et mangeurs de câbles. Ceux-ci avaient notamment posé des problèmes à la mairie de Poitiers.

Pour le Canard enchaîné, même si “la tentation est grande, chez les poulets, de voir derrière ces sabotages la main de l’ultragauche”, la réalité est “complexe”. Il invite à regarder au-delà d’une extrême gauche luttant contre des équipements servant le capitalisme, avec la possibilité de télétravail qui permet aux entreprises de continuer à fonctionner, ou facilitant la surveillance de masse.