Free se prépare à faire cohabiter sa 4G et 5G sur la bande 700 MHz pour une couverture nationale rapide et pourrait distancer ses rivaux

Free se prépare à faire cohabiter sa 4G et 5G sur la bande 700 MHz pour une couverture nationale rapide et pourrait distancer ses rivaux

En plus de fibrer quasi-systématiquement ses sites mobiles en vue de la 5G, Free Mobile commence à placer ses pions avec la technologie de Nokia Networks sur la bande 700 MHz. De quoi couvrir rapidement le territoire en 5G lorsque cette fréquence en or pourra être utilisée pour le déploiement de la nouvelle génération de téléphonie mobile.

Annoncé en septembre 2019, l’accord sur la 5G entre Nokia et Iliad commence à prendre forme sur le terrain. On le sait, celui-ci porte sur la modernisation des réseaux existants de Free Mobile et sur l’introduction de la 5G en France.

Côté technique, l’opérateur prévoit d’installer la toute nouvelle gamme de station de base connue sous le nom d’AirScale – qui permet à la fois de capitaliser sur la nouvelle génération des réseaux 5G et de supporter la 4G/LTE sur une même infrastructure radio.

Force est aujourd’hui de constater que le chantier a commencé. Mieux encore, l’opérateur de Xavier Niel semble opter “pour de la cohabitation 4G/5G sur sa fréquence 700 MHz qui est largement déployée sur le territoire français”, nous rapporte Vache GTI membre de notre partenaire RNC Mobile.

Depuis peu, des zones techniques de pylône Free Mobile sont en effet désormais équipées d’Airscale, peut-on lire sur lafibre.info. L’objectif serait ainsi de remplacer l’équipement de l’ancienne gamme Flexi prévu initialement pour la gestion de la 4G par celle du géant finlandais, laquelle est capable de gérer les bandes 4G 700/1800/2600mhz de Free Mobile mais aussi 5G sur les fréquences autorisées. 

En parallèle de la mise en place d’Airscale, Free Mobile commence à installer un nouveau convertisseur (MDEA) sur ses sites capable d’interfacer l’ancien module radio 700 MHz avec la nouvelle gamme, rapporte un technicien. Cela laisse à penser que l’opérateur prévoit de faire cohabiter les deux technologies sur la même fréquence. Une manière pour Free Mobile de faire rapidement de la 5G avec cette bande déjà attribuée pour la 4G mais qui pourra être utilisée pour la nouvelle génération de téléphonie mobile.

La fréquence 700 MHz, pour répondre aux enjeux de couverture 5G

En effet, si les opérateurs seront autorisés à déployer la 5G sur la bande 3,5GHz dans un premier temps, d’autres fréquences comme la 700 MHz feront l’objet d’une harmonisation similaire, puisqu’il s’agit pour l’Europe des fréquences qui devraient permettre l’explosion de la 5G. Une aubaine pour Free qui déploie à tour de bras cette fréquence, à contrario de ses rivaux. Celle-ci devrait donc lui permettre à l’avenir de couvrir rapidement le territoire en 5G, avec des débits certes plus faibles et un spectre plus limité sur la 4G.

“La bande des 700 MHz, également harmonisée au niveau européen pour accueillir la 5G, servira à terme au déploiement de la 5G par les opérateurs mobiles. Elle offrira une complémentarité en termes de couverture, notamment dans les zones rurales, alors que d’autres bandes, plus hautes dans le spectre hertzien, favoriseront le débit pour les nouveaux usages liés à la 5G”, a fait savoir l’année dernière l’ANFR.

Avec Airscale, Free Mobile se prépare donc à frapper fort dans les prochaines années. Pour rappel, les enchères 5G sur la bande 3,5GHz ont été reportées à fin juillet ou septembre, crise sanitaire oblige. Les premières offres commerciales devraient voir le jour d’ici la fin de l’année.