Idée confinement : incarnez la mascotte des Linuxiens dans un jeu de plate-forme gratuit disponible sur Freebox mini 4K

Idée confinement : incarnez la mascotte des Linuxiens dans un jeu de plate-forme gratuit disponible sur Freebox mini 4K

À l’heure du confinement, il faut trouver des occupations, y compris et surtout pour les enfants si vous télétravaillez. Univers Freebox vous propose ainsi de découvrir un jeu de plate-forme disponible gratuitement sur le Play Store de la Freebox mini 4K ou via ce lien.

Disponible sur le Play Store de la Freebox mini 4K, Tux Adventure est un jeu de plate-forme. Comme son nom l’indique, vous incarnez Tux, la mascotte de la communauté autour des systèmes d’exploitation Linux. Il vous faudra parcourir les différents niveaux pour en venir à bout, tout en évitant les ennemis et récoltant un maximum de pièces.

L’histoire du jeu : “Il était une fois, il y a très très longtemps, une planète appelée Glace-Otopia. C’était une planète froide entretenue par l’unique espèce qui l’habitait : les Tux. Ils ressemblaient à des pingouins en un peu plus intelligents et utilisaient le ’Cristal de Glace’ pour geler la surface de la planète. Ce dernier était gardé dans le Palace de Glace, où réside la princesse Penny, de la tribu du Sud. Tout allait bien jusqu’au jour où les « Forces de l’ombre » attaquèrent le cristal et le cassèrent en morceaux. Les différentes pièces furent éparpillées à travers le monde. Certains nobles Tux lancèrent des recherches afin de rassembler toutes les pièces, mais finirent par renoncer face à la tâche immense que cela représentait. Alors que tout espoir avait été abandonné, un héros se fit connaître…”

Notez que la manette est obligatoire, ce qui n’a rien de surprenant pour ce type de jeu. Vous pourrez notamment utiliser la manette de votre Freebox. On peut s’orienter dans l’espace grâce à la croix multidirectionnelle ou au stick de gauche, tandis qu’on saute grâce au bouton 3. Le bouton 1 permet quant à lui la mise en pause. Rien de bien compliqué, même pour un non-joueur.

Dès l’écran d’accueil, le ton est donné. Vous allez évoluer dans un environnement assez enfantin, avec des graphismes simples et hauts en couleur. Sans être extraordinaire, la musique se marie assez bien à l’environnement et ne se révèle pas rapidement fatigante à la longue. Elle se montre même plutôt reposante.

Pour la navigation entre les différents niveaux, on avance dans un environnent en trois dimensions jusqu’à franchir la porte. On peut démarrer le niveau quand celui-ci a évidemment été déverrouillé.

Un cadenas en lévitation devant la porte du niveau vous indiquera si le niveau est bien déverrouillé

La prise en main est facilitée avec le peu de commandes à retenir, mais également parce que les mouvements du personnage sont assez précis. Nous n’avons jamais ressenti un moment de frustration en ayant “pourtant” bien fait le mouvement.

Si les premiers niveaux se passent sans encombre, ça se gâte tout doucement, avec des fossés, des plates-formes au-dessus du vide et des plates-formes en mouvement. Le bon dosage ne donne pas envie de poser la manette et de désinstaller le jeu au bout de quelques niveaux.

Concernant les ennemis que vous allez croiser, ils peuvent vous atteindre en vous touchant avec leur corps ou grâce à des projectiles assez faciles à esquiver.

Notez d’ailleurs que la mort de votre héros n’est pas instantanée avec les ennemis. Elle se fait au bout de deux touches. De plus, vous pouvez retrouver de la vie en collectant des coeurs distillés le long du niveau. En revanche, vous mourrez instantanéement lors d’une chute. Logique.

 


VERDICT

Sans casser trois pattes à un canard – ou à un pingouin, si on se replace dans le contexte -, Tux Adventure est un jeu assez agréable dans l’ensemble. Gratuit, simple à prendre en main, plein de couleurs, gâté d’une musique reposante et avec un peu de difficulté pour pimenter un peu les parties, il peut permettre de tuer le temps en cette période de confinement ou même lors d’un dimanche après-midi pluvieux. Bref, il pourra occuper les enfants, comme les adultes amateurs de jeux de plate-forme.