Coronavirus : WhatsApp annonce une limitation des transferts de messages viraux pour lutter contre les infox

Coronavirus : WhatsApp annonce une limitation des transferts de messages viraux pour lutter contre les infox

Pour les utilisateurs de WhatsApp, les messages ne pourront désormais être transférés que vers une seule discussion à la fois.

En effet, mardi 7 avril, WhatsApp a publié un billet sur son blog précisant que les transferts de messages ne pourront désormais se faire que vers une seule conversation à la fois, dans le but de faire face à la propagation des fausses informations. 

Un porte-parole du service a expliqué : « Nous savons que de nombreux utilisateurs transfèrent des informations utiles, ainsi que des vidéos drôles, des mèmes et des réflexions ou des prières qui ont de l’importance à leurs yeux, écrit l’entreprise. Toutefois, nous avons également remarqué une hausse significative des transferts, que les utilisateurs trouvent trop nombreux, et qui peuvent contribuer à la propagation de fausses informations. »

La particularité de ce service de messagerie est qu’il utilise une certaine technologie de chiffrement. Ainsi, les employés de WhatsApp ne savent pas ce que contiennent les milliers de messages transférés sur leur plateforme, puisque leur contenu est protégé, notamment dans le but de contrer les potentiels hackers qui voudraient intercepter des données personnelles. Cette technologie de cryptage de données, essentielle afin de préserver la vie privée des utilisateurs, est également un handicap pour WhatsApp, en ce qui concerne la modération des messages.

Pour rappel, le service de messagerie privée avait déjà « défini des limites sur les messages transférés pour contenir la viralité, ce qui avait alors permis de réduire de 25 % les transferts de message dans le monde entier ».

De plus, WhatsApp avait également introduit la double flèche à ses messages. Une icône permettant d’indiquer qu’un message avait été transféré de nombreuses fois et donc qu’il n’était pas originaire d’un contact direct.

Ce n’est donc pas la première fois que le service de messagerie chiffrée de bout en bout opte pour une bonne initiative de ce genre, afin de lutter face aux infox.