VOD : TF1 rentre dans l’arène

VOD : TF1 rentre dans l’arène

Après Canal+, c’est le groupe TF1 qui lancera le 15 novembre
une offre de vidéos à la demande (vidéo on demand, VOD) sur Internet, a indiqué
mardi Emmanuel Florent, président de la société e-TF1 qui regroupe les
activités du groupe sur Internet.
"Nous voulons profiter du
développement du haut débit", a expliqué M. Florent qui évalue à 4 à 5
millions le nombre de foyers connectés au haut débit à la fin de l’année
prochaine.
Cette offre, qui repose sur le principe d’un paiement à la
séance, mettra notamment à la disposition des internautes disposant d’une
connexion haut débit un double catalogue de films, qu’ils pourront regarder sur
l’écran de leur ordinateur, ou de leur téléviseur, comme s’il s’agissait d’un
DVD.
Le visionnage d’un film (avec les bonus et la possibilité de
le voir chapitre par chapitre) coûtera entre 4,99 euros et 6 euros pour une
nouveauté, et 4 euros pour un film courant du catalogue.

La stratégie de TF1 est donc la même que celle de Canal+ :
rester maître de son offre. C’est pourquoi les contenus ne seront pas disponibles
directement sur les offres TV des différents FAIs, mais uniquement sur
internet. Il y a pourtant de quoi être sceptique quant au succès d’une telle
offre, qui est non seulement chère mais peu pratique. Payer 6 euros pour
regarder un film assis sur la chaise de son bureau devant son ordinateur ne
fait pas vraiment rêver.
Certes, avec une carte vidéo adaptée ou le freeplayer ( ?),
il est possible de basculer le film sur le téléviseur, mais c’est tout de même
plus contraignant.
Ces offres risquent fort d’être complètement obsolètes quand
sortira la VOD accessible depuis le téléviseur, avec une facturation indolore puisque
prélevée directement par le FAI.

 Source : AFP, Univers Freebox