Les Ch’tis débarquent… encore

Les Ch’tis débarquent… encore

<>

Tout le monde le sait, le film Bienvenue chez les Ch’tis est le film en vogue en ce moment. Face à l’énorme succès qu’a rencontré le film, les chaînes ne sont pas restées insensibles. C’est ainsi que les Ch’tis, déjà très présents sur nos écrans ces derniers temps, vont voir leur présence s’accroître de nouveau sur ces derniers.

Alors c’est d’abord M6, avec son Dîner presque parfait, qui surfe sur la vague du Nord. Effectivement, depuis hier et jusqu’au 27 Juin prochain, l’émission se déroule à Bergues, village rendu célèbre grâce au film de Dany Boon.

Par la suite, c’est France 3 qui en profitera avec son jeu Intervilles. Là encore, la ville de Bergues sera présente, et elle y affrontera Saint-Amand-les-Eaux.
Malgré cela, on peut se demander si France 3 fait preuve d’un comportement raisonnable, car comme nous vous l’annoncions, la chaîne a diffusé hier l’émission Intervilles spéciale VIP ; cependant, le succès ne fut pas au rendez-vous, puisque comparée à la même émission d’ouverture d’Intervilles l’an dernier, cette dernière a perdu près d’un million de téléspectateurs. On peut donc légitimement se demander si l’idée de vouloir profiter du succès des Ch’tis est une bonne idée de la part de la chaîne publique, et plus généralement, si cette dernière ne ferait pas mieux de se tenir aux simples bases d’Intervilles, c’est-à-dire sélectionner des villes et des villages sympathiques au hasard avec des participants inconnus.

De plus, même si beaucoup constatent avec plaisir cet engouement pour le Nord, certains se demandent en quoi il est normal que nous dûmes attendre qu’un film à succès sur le Nord soit réalisé pour que le PAF prenne pleinement conscience qu’un Nord existe et décide de réellement le mettre en valeur sur ces plateaux, au même titre que le Sud.

Enfin, d’autres ne comprennent pas ce phénomène et préféreraient que l’on parle des régions du Nord au même titre que celles du Sud, mais sans engouement particulier pour l’une des deux parties, car à terme, si le Nord est évoqué dans cet excès qui est du à un effet de mode, alors les Ch’tis seront de nouveau plus oubliés et les préjugés que certains avaient par le passé réapparaîtront.