La CNIL donne des conseils pour mettre en place le télétravail durant le confinement

La CNIL donne des conseils pour mettre en place le télétravail durant le confinement

En période de recours massif au télétravail, la Commission nationale de l’informatique et des libertés y va de quelques conseils.

À l’heure du confinement de la population sur fond de coronavirus et du télétravail généralisé (au moins pour les entreprises et les salariés qui le peuvent), la CNIL donne quelques conseils pour la mise en place de ce mode de travail peut-être totalement nouveau pour certains. Des conseils qui visent à garantir “la sécurité des systèmes d’information et des données traitées”.

De manière générale, la CNIL recommande ainsi d’établir une charte de sécurité ou un socle de règles minimales à respecter et de la/le communiquer aux collaborateurs. Celle-ci invite également à mesurer les risques en cas de modifications des règles de gestion du système d’information (accès des administrateurs à distance, par exemple). Elle conseille par ailleurs d’équiper tous les postes des salariés d’un minimum en termes de protection (antivirus, pare-feu, anti-phising) et de mettre en place un VPN.

Pour une entreprise dont les services sont sur Internet, la CNIL recommande d’utiliser les protocoles comme le HTTPS pour les sites Web ou le SFTP pour le transfert de fichiers, d’appliquer les dernières mises à jour logicielles, de mettre en place des solutions d’authentification à double facteur, de garder un oeil aux historiques d’accès pour repérer les comportements suspects et de garder à l’écart les interfaces de serveurs non sécurisées.

Toujours pour ceux qui découvrent le télétravail, Orange a donné des conseils pour occuper les enfants et l’Arcep des conseils pour optimiser sa connexion et son utilisation.