L’ARCEP dévoile ses conseils pour gérer le télétravail et le confinement dû au Coronavirus

L’ARCEP dévoile ses conseils pour gérer le télétravail et le confinement dû au Coronavirus

Le télétravail sera de mise pour beaucoup de Français durant les prochaines semaines. Le gendarme des télécoms a ainsi publié une liste de conseils pour adapter son utilisation d’internet au travail à la maison.

Suite aux directives sanitaires mises en place par Emmanuel Macron le 12 février dernier et renforcées lundi dernier, toutes les entreprises doivent permettre le télétravail s’il est possible (selon les corps de métier). Cependant, avec la fermeture des écoles et simplement avec la présence en permanence dans son foyer, la connexion peut être moins performante pour des usages en télétravail. L’Arcep a ainsi dévoilé quelques conseils pour télétravailler dans les meilleures conditions possibles.

Les conseils de l’Arcep pour télétravailler pendant l’épidémie de COVID-19

Vérifiez votre connexion Wi-Fi

Quel que soit le type de votre accès (fibre, ADSL, accès radio…), la qualité de votre Wi-Fi dépend parfois de gestes simples : vous pouvez l’optimiser. Pour cela, il existe des gestes tout simples, comme ne pas enfermer son serveur dans un meuble, bien le centrer dans l’habitation… Mais aussi quelques vérifications à effectuer, notamment la compatibilité de votre ordinateur avec le Wi-Fi 5 (802.11ac) ou Wi-Fi 6 (802.11ax) ou si vous utilisez les fréquences Wi-Fi 5GHz. Pour plus de précisions concernant les astuces proposées par l’Arcep concernant le signal Wi-Fi, vous trouverez la liste des conseils sur son site.

Univers Freebox a d’ailleurs réalisé un tutoriel vidéo proposant quelques manières de vérifier et de booster son Wi-Fi avec sa Freebox.

Séquencez vos usages

Les usages vidéo, qu’il s’agisse de visioconférence ou de visionnage en streaming, sont les plus consommateurs de bande passante. Pensez à séquencer vos usages : si vous gardez vos enfants à la maison, la tentation est grande de leur passer un dessin animé le temps d’assurer votre visioconférence.

Problème : les plateformes de streaming vidéo (YouTube, Netflix…) monopolisent plus de bande passante que la plupart des VPN et peuvent utiliser des mécanismes pour, même en cas de congestion, rechercher une optimisation de la bande passante. Résultat, s’il doit partager le débit avec une plateforme de vidéo et que la bande passante est insuffisante, alors c’est le plus souvent le VPN qui va voir son débit réduit et non la plateforme vidéo.

Un Wi-Fi dédié à votre poste de travail

Vous avez la fibre ? La plupart des box disposent désormais de deux Wi-Fi indépendants : vous pouvez la paramétrer en 2,4 GHz ou en 5 GHz. Vous avez ainsi la possibilité de dédier un Wi-Fi à la vidéo et un autre au VPN (réseau privé virtuel) de votre employeur.

Comment faire ? Dans les paramètres de votre box, donnez un nom différent au Wi-Fi 2,4 GHz et au Wi-Fi 5 GHz, puis demandez aux périphériques dédiés aux usages vidéo de se connecter au premier, et à votre ordinateur de travail de se connecter au second. Les périphériques les plus anciens ne peuvent se connecter qu’au Wi-Fi 2,4 GHz.

Sur Freebox, il faudra se rendre sur Freebox OS à l’adresse mafreebox.freebox.fr.

Ressortez votre câble ethernet

Si votre employeur prévoit l’usage d’un VPN (un réseau privé virtuel) pour l’accès à vos mails et à votre espace de travail, la combinaison de celui-ci avec votre Wi-Fi peut engendrer un débit ralenti, en particulier quand il s’agit de faire une visio-conférence, forte consommatrice de bande passante.

Il suffit alors soit de désactiver le VPN (mais ce n’est souvent pas envisageable en raison de la politique de sécurité de l’entreprise), soit de connecter son ordinateur directement à la box avec un câble Ethernet.

Pour votre connexion internet, pensez aussi à la 4G

Une solution alternative aux accès fixes à internet (par la fibre, le câble ou l’ADSL…), consiste à utiliser la 4G sur son smartphone, avec la fonction « partage de connexion ». Tous les smartphones compatibles 4G permettent de partager leur connexion à internet avec un ordinateur : le smartphone crée un réseau Wi-Fi (vous pouvez paramétrer un mot de passe pour vous assurer d’en être le seul utilisateur). Vous pourrez ensuite connecter votre ordinateur à ce réseau Wi-Fi.

Attention, la vidéo consomme beaucoup de données (de 1 à 4 Go par heure de vidéo en fonction de la résolution), décomptées de votre forfait mobile. Le VPN est moins gourmand en données.

A noter que la Fédération Française des Télécoms émet tout de même des réserves à ce sujet, en conseillant pour sa part de privilégier la connexion Wi-Fi à la maison pour vos smartphones, les réseaux fixes étant plus solides que les réseaux mobiles chez les opérateurs.

Pour téléphoner, pensez aussi à votre box

Inversement, vous n’êtes pas en zone couverte par la 4G, ou votre connexion mobile est mauvaise à l’intérieur ? Les opérateurs ont désormais l’obligation de vous proposer les options « voix ou SMS sur Wi-Fi ». Un paramétrage de votre smartphone permet de recevoir et passer vos appels et SMS à l’intérieur, en se connectant par défaut au réseau Wi-Fi de votre box lorsque vous êtes chez vous.

A noter que Free propose lui une offre Femtocell, qui permet un service équivalent. Il s’agit d’une antenne dans votre Freebox donnant accès au réseau 3G pour améliorer le signal de réception pour les abonnés Free Mobile.