Coronavirus : Patrick Drahi (SFR) annonce “un décalage d’un ou deux mois” dans le déploiement de la fibre en France et tacle l’Etat

Coronavirus : Patrick Drahi (SFR) annonce “un décalage d’un ou deux mois” dans le déploiement de la fibre en France et tacle l’Etat

Le déploiement de la fibre est coupé dans son élan en France, de quoi inquiéter SFR.

Le Coronavirus pourrait contrecarrer les plans de déploiement de la fibre de SFR, notamment en Zone AMII où il risque d’être sanctionné d’une amende par l’Arcep en cas de manquement à son engagement, à savoir 2,5 millions de locaux raccordables d’ici fin 2020. Au 31 décembre, environ 63 % des locaux des communes sur lesquelles l’opérateur s’est engagé ont été rendus raccordables.

Si la fédération des industriels de la filière (Infranum) craint qu’aucune prise ne soit installée au deuxième trimestre sur le territoire, et ce au vu des multiples blocages freinant très sensiblement le plan France très haut débit, Patrick Drahi fondateur de la maison-mère de SFR parle lui déjà d’un décalage d’un ou deux mois dans les opérations, rapporte Le Figaro.

« Dans certaines villes nous avons dû arrêter nos chantiers à la demande des municipalités, alors que nous étions autorisés à poursuivre les travaux », a t-il notamment fustigé avant-hier en marge de la présentation des chiffres annuels de son groupe. S’il concède ne pas pouvoir contraindre les techniciens “ à aller travailler dehors, dans la période actuelle”, Patrick Drahi s’est permis de lancer une pique à l’Etat évoquant sans ambages des « communications contradictoires du gouvernement français, parfois dans une même journée ». De quoi selon lui chambouler l’organisation des chantiers en cours.