Coronavirus : Free annonce un possible ralentissement du déploiement de ses réseaux fixe et mobile

Coronavirus : Free annonce un possible ralentissement du déploiement de ses réseaux fixe et mobile

Avec le contexte d’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement de la population prises par le gouvernement français pour contenir la propagation, la question se pose naturellement concernant le déploiement des réseaux fixe et mobile de Free, mais aussi à propos du lancement de la nouvelle box Internet de l’opérateur.

Free a indiqué que ses équipes restent mobilisées durant l’épidémie de coronavirus, y compris les techniciens sur le terrain. L’opérateur a toutefois précisé que les techniciens interviendront “uniquement en cas d’absence de service” et que les abonnés devront respecter de leur côté les principes de prévention élémentaires comme ouvrir portes et portails durant l’intervention et conserver une distance minimale. Mais quid du déploiement des réseaux ? “Cette épidémie pourrait impacter le groupe Iliad et ses objectifs comme l’ensemble des entreprises évoluant dans le secteur des télécommunications”, souligne l’opérateur, en parlant notamment “du déploiement de ses réseaux fixe et mobile”.

“2020 s’annonce comme une année pleine de défis pour iliad, avec le lancement d’une nouvelle Freebox, l’arrivée de la 5G ou encore notre entrée sur le marché B2B”, indiquait Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad, la maison-mère de Free et Free Mobile, à l’occasion de la présentation des résultats financiers. La prochaine box Internet intermédiaire de l’opérateur, surnommé V8 en interne, récemment certifiée par Google et devant remplacer une ou plusieurs box actuellement au catalogue, est donc censée arriver dans le courant de l’année. Or, l’opérateur a également évoqué “la pénurie de certains composants électroniques” dans le contexte d’épidémie de coronavirus, laissant penser à un possible impact sur le lancement de la nouvelle box. D’autant plus qu’avec les yeux rivés sur l’épidémie, la période apparaît peu propice.

Iliad se veut rassurant vis-à-vis de ses collaborateurs et des investisseurs. “Les impacts sociaux et financiers pour le groupe Iliad sont pour l’instant limités” indique-t-il. D’ailleurs, le Conseil d’Administration soumettra le 20 mai une proposition de dividende de 2,60 euros par action.