Fibre optique : déploiement en phase finale dans les grandes villes, le chemin est encore long dans les campagnes

Fibre optique : déploiement en phase finale dans les grandes villes, le chemin est encore long dans les campagnes

La démocratisation et le déploiement de la fibre s’accélèrent en France mais il reste encore beaucoup de boulot, en particulier dans les RIP.

Mettre les bouchées doubles encore et encore, investir, tirer la fibre dans les zones rurales pour atteindre en 2022 le grand objectif du gouvernement, à savoir 80% des Français éligibles à la fibre optique. Le défi industriel pour la filière est conséquent, avec un rythme de production décuplé. Au total, il reste encore aujourd’hui 18,8 millions de prises à construire. La France est aujourd’hui à mi-chemin dans la réalisation de son projet technologique coûteux.

” Pour atteindre, voire dépasser un taux de couverture de 80%, il faudra tenir une moyenne de 4 millions de prises déployés par an, ce qui est largement possible » a déclaré Infranum l’année dernière. Un rythme tenu haut la main en 2019 puisque selon les derniers chiffres de l’Arcep, 4,8 millions de locaux supplémentaires ont été rendus raccordables au FttH au cours de l’année, dont 1,6 million au quatrième trimestre soit environ 58 % de plus que sur la même période de l’année précédente. Un trimestre record surpassant de 40 % le meilleur trimestre enregistré jusqu’ici. Au 31 décembre 2019, 18,4 millions de locaux étaient éligibles aux offres fibre, soit une hausse de 36 % en un an.

C’est un ouf de soulagement pour la filière et pour l’Arcep après une succession de craintes : coûts du Plan THD, possible pénurie de la fibre, manque de ressources humaines, démarrage tardif des AMEL, le tout laissant croire à une incapacité à tenir les délais de ce dispositif. Optimistes et lancés, les acteurs du plan THD ne doivent cependant pas ménager leurs efforts. C’est en tout cas la conclusion d’une analyse du cabinet de conseil PMP après une étude des chiffres de l’Arcep.

 

Avancement des déploiements de la fibre en France

Source : Cabinet de conseil PMP

 

Focus sur les déploiements de la fibre dans les grandes villes

Avancé en zone très dense, le déploiement des prises FTTH est achevé à près de 90%, seulement 700 000 prises restent à déployer sur 6,5 millions. Au quatrième trimestre 100 000 ont été rendues raccordables, si les quatre grands opérateurs continuent à ce rythme, les grandes villes seront fibrées à 100% courant 2020.

Néanmoins selon PMP, parmi les 106 communes de la zone très dense, 50 ont un taux de couverture FttH supérieur à 95%. Au contraire, 13 communes sont couvertes à moins de 66%, comme Rouen, Marseille, Nancy ou Toulon. Trois autres grandes villes sont même couvertes à moins de 50%, à savoir, Bobigny, Lille et
Clermont-Ferrand.

Dans les zones moyennement denses, Orange et SFR avancent à pas de géant

Dans les zones AMII, Orange et SFR doivent encore déployer respectivement 3,7 millions et 900 000 prises. Ce chantier est en pleine phase d’accélération. Près de 1 million de locaux y ont été rendues éligibles au quatrième trimestre. Environ 67 % des locaux des communes sur lesquelles Orange s’est engagé et 63 % pour SFR ont été rendus raccordables. C’est un record bien qu’il soit nécessaire pour le régulateur que les deux opérateurs intensifient encore le rythme de déploiements.

Les 10 départements les mieux couverts par la fibre en Zone AMII

Encore 13,5 millions de prises à déployer dans les RIP

Le plus dur reste à faire enfin dans les réseaux d’initiative publique où 3,5 millions de prises ont pour le moment été déployées (+ 600 000 au T4) sur un total de 16,9 millions. Les opérateurs d”infrastructure accélèrent et battent toutefois un nouveau record, de bon augure. Autre motif de satisfaction, “Le taux de mutualisation y poursuit sa nette augmentation ce trimestre en atteignant plus de 60 %” indique la police des télécoms, un taux toutefois encore en retrait de celui des zones d’initiative privée, supérieur à 90%

Les 10 départements les mieux couverts par la fibre dans les RIP

Les quatre zones d’initiative publique départementales les mieux couvertes en FttH sont l’Oise, la Loire, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne avec des taux de couverture dépassant 90%. A noter que le nombre de prises diffèrent dans chaque RIP.

Trop de disparités en matière de couverture dans les différents territoires

Toujours à partir des données de l’Arcep, PMP note enfin que si la moyenne nationale de couverture FttH est d’environ 50%, celle-ci est portée par les départements les plus peuplés, notamment d’Ile-de-France, les Hauts-de-France ou de la région lyonnaise, tandis que près de 40% des départements n’atteignent pas la barre des 25% de couverture. Ces disparités sont d’autant plus visibles en zone rurale, couverte en moyenne à 21%.

taux de couverture fibre dans les départements français