Clin d’oeil : hausse des prix dans les télécoms, Commissaire Vénère au rapport

Clin d’oeil : hausse des prix dans les télécoms, Commissaire Vénère au rapport

Sur fond de hausse des tarifs des forfaits mobile et fixe, après une guerre des prix, le commissaire Vénère distille des conseils pour les consommateurs. Suivez le guide.

Ancien commissaire divisionnaire ayant effectué l’essentiel de sa carrière en police judiciaire à Paris, avant d’enseigner le droit pénal et la criminologie à l’Université Paris 8, Philippe Vénère participe à l’émission des “Grandes Gueules” sur RMC, a écrit plusieurs ouvrages et est l’auteur d’une rubrique juridique dans l’hebdomadaire France Dimanche.

Cette rubrique nommée Commissaire Vénère a justement été l’occasion de revenir sur la hausse des prix observée dans les forfaits fixe et mobile. Pour Philippe Vénère, les forfaits à prix cassés arrivés après le lancement de Free Mobile en 2012 ont été perçus comme une “guerre des prix”. Sauf que celle-ci était “trop belle pour être honnête”, avec des opérateurs qui “ne manquent pas d’astuces pour gonfler la facture, en faisant par exemple payer la location de la box, ou en imposant des chaînes télévision aux abonnés”

Forfaits mobile et fixe : pensez à comparer et lire entre les lignes

Philippe Vénère recommande de passer par un comparateur en ligne face à la multitude de promotions et d’offres groupées, mais aussi de lire attentivement son contrat.

En cas de litige, il ne faut selon lui pas hésiter à envoyer une réclamation par courrier recommandé avec AR au service clients de l’opérateur, voire à passer par le médiateur de l’opérateur ou le tribunal d’instance. En cas de dysfonctionnement, il faut se diriger vers le gendarme des télécoms avec sa plate-forme de signalement J’alerte l’arcep.

Il suggère par ailleurs d’éviter les offres incluant un smartphone contre un engagement de 12 ou 24 mois, afin d’avoir le forfait le plus adapté. 

En cas de litige avec l’opérateur, soyez tenace

Évoquant son propre litige avec Orange, Philippe Vénère invite enfin à ne jamais baisser les bras. Lui-même a dû passer “47 communications avec Orange entre les 20 novembre et 8 janvier” avant de récupérer sa ligne. Mais il se dit insatisfait du “geste commercial de 30 euros” accordé.

Source : France Dimanche