Inclusion numérique : l’Etat débloque 30 millions d’euros pour former un million de Français, de nouvelles mesures en approche

Inclusion numérique : l’Etat débloque 30 millions d’euros pour former un million de Français, de nouvelles mesures en approche

Le gouvernement va injecter 30 millions d’euros supplémentaires dans le “pass numérique” annoncé en mars 2019. Objectif, former 1 millions de Français au numérique notamment pour les démarches administratives en ligne.

Favoriser l’inclusion numérique, plus qu’un enjeu, une nécessité. Aujourd’hui 13 millions de Français éprouvent de grandes difficultés à utiliser un ordinateur et internet. Sécurité sociale, chômage, impôts, taxe d’habitation, retraites ou encore les loisirs et la réservation de vols et d’hôtels, les démarches administratives en ligne sont au coeur de cette problématique. A l’occasion d’un déplacement aujourd’hui dans les Pyrénées-Atlantiques le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, révèle dans « La Croix » le déblocage d’une enveloppe de 30 millions d’euros pour former un million de personnes au numérique dans l’hexagone dès 2020.

« Nous avons trop longtemps pensé uniquement en termes de fibre et de réseau », poursuit Cédric O. Selon lui, la « politique numérique doit être granulaire », adaptée et cela commence par une bonne « cartographie des acteurs ». Pour ce faire, le gouvernement se doit “d’aider à bâtir l’architecture, soutenir les acteurs locaux qui connaissent le mieux les besoins “.

En mars 2019, l’Etat a annoncé deux nouvelles mesures pour le désenclavement numérique, notamment le “pass numérique”. Ce dernier permet de “donner une capacité numérique à ceux qui en manquent” a expliqué le premier Ministre Edouard Philippe. Cet outil est testé depuis septembre dans une quarantaine de collectivités, il prend la forme d’un carnet de coupons. « D’une valeur de 50 à 100 €, il donne droit à une formation, ce qui est décisif pour ceux qui ont du mal à franchir le pas » explique dans les lignes du quotidien Gérald Elbaze, directeur général d’Aptic, la société émettrice des carnets.

Si le gouvernement a prévu initialement un apport de 10 millions d’euros au côté des collectivités pour financer le “pass numérique”, celui-ci va donc être davantage soutenu. Les quelques 30 millions d’euros débloqués y seront injectés, financés à parts égales par les collectivités territoriales et par l’État, explique La Croix.

Le secrétaire d’Etat au numérique doit également présenter aujourd’hui de nouvelles mesures autour de l’inclusion numérique. Cedric O devrait promouvoir le dispositif Aidants Connect testé depuis plusieurs mois. Celui-ci délivre un statut aux personnes venant en aide à d’autres dans leurs démarches en ligne.

Pour rappel, l’Etat a alloué l’année dernière une enveloppe de 100 millions d’euros dans le cadre du “guichet cohésion numérique”. L’objectif, est de venir en aide aux foyers les plus isolés via un chèque de 150 euros destinés à près d’1,5 million de ménages afin qu’ils puissent s’équiper d’une des technologies permettant d’avoir accès au très haut débit. Cette mesure doit permettre d’aider à atteindre les objectifs fixés par le président de la République, Emmanuel Macron, soit garantir d’ici à 2020 un accès au bon haut débit (8 Mbits/s) à tous les Français et le très haut débit pour tous dès 2022.