Le gouvernement lance deux nouvelles mesures pour éradiquer la fracture numérique dont une aide de 150€ aux plus isolés

Le gouvernement lance deux nouvelles mesures pour éradiquer la fracture numérique dont une aide de 150€ aux plus isolés

Pour favoriser la pénétration des solutions hertziennes et répondre à la nécessité d’accès au très haut débit pour tous, l’Etat met en place comme prévu un guichet "Cohésion numérique" doté de 100 millions d’euros qui permettra un soutien direct à l’équipement des utilisateurs isolés.

En visite vendredi à Mirande dans le Gers et accompagné notamment de Xavier Niel (Free) et Stéphane Richard (Orange), le Premier ministre, Edouard Philippe a annoncé deux nouvelles mesures pour le désenclavement numérique, à savoir le "guichet cohésion numérique" et le "pass numérique". La première, a été présentée fin décembre 2017, à l’occasion de la Conférence nationale des territoires. Ce guichet opérationnel depuis vendredi, vise à "soutenir via les opérateurs l’équipement de ces foyers en solutions de réception hertzienne",

L’enveloppe allouée par l’Etat s’élève à 100 millions d’euros. L’objectif, est de venir en aide aux foyers les plus isolés. Elle se concrétisera par un chèque de 150 euros destinés à près d’1,5 million de ménages, les plus isolés géographiquement afin qu’ils puissent s’équiper d’une des technologies permettant d’avoir accès au très haut débit. Cette mesure doit permettre d’aider à atteindre les objectifs fixés par le président de la République, Emmanuel Macron, soit garantir d’ici à 2020 un accès au bon haut débit (8 Mbits/s) à tous les Français et le très haut débit pour tous dès 2022. 

"L’idée, c’est de dire : si on ne peut pas amener la fibre et le haut débit partout, il faut accompagner le consommateur final dans un équipement qui lui permettra de bénéficier du même service", a fait savoir le Premier ministre, en faisant allusion aux antennes satellites, radios, et à la 4G fixe. Le dispositif est aujourd’hui en place pour le satellite et la boucle locale radio. S’agissant de la 4G fixe, il faudra attendre la fin du premier semestre".

Deuxième mesures annoncée, le lancement d’un "pass numérique", lequel permettra de "donner une capacité numérique à ceux qui en manquent" a expliqué Edouard Philippe. Plus précisément, ce dispositif informera l’utilisateur comment et où il peut se former. Après une phase d’expérimentation notamment en Gironde et en Ardèche, cet outil va être généralisé avec un apport "de 10 millions d’euros au côté des collectivités" pour la financer.

 

Source :AFP