Univers Freebox a testé le Pixel 4, le smartphone champion de la photo par Google

Univers Freebox a testé le Pixel 4, le smartphone champion de la photo par Google

Avec les smartphones Pixel, Google entend offrir la meilleure expérience Android possible en proposant une grande fluidité, des capacités photo de haut vol et le système Android tel qu’il l’a imaginé. La gamme Pixel fait également office de modèle de référence dont peuvent s’inspirer les partenaires de la firme de Mountain View. Univers Freebox a testé le Pixel 4, l’un des deux derniers modèles avec le Pixel 4 XL. Vous le verrez, les performances photo, souvent vantées, ne sont pas son seul atout.

Avant de passer à ce test, voici un rappel des principales caractéristiques du Pixel 4 qui nous a été prêté par la marque et que l’on peut trouver à 699 euros :

 


La fiche technique


-  Processeur : octa-core jusqu’à 2,84 GHz (chipset Qualcomm Snapdragon 855)

-  Mémoire vive : 6 Go


-  Écran : dalle AMOLED 5,7 pouces 90 Hz avec une définition Full HD+ (2 280 x 1 080 pixels)

-  Audio : son stéréo produit par le haut-parleur d’appel et le haut-parleur de la tranche inférieure

-  Stockage : 64 Go (non extensible)


-  Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B12/B13/B17/
B20/B25/B26/B28/B32/B38/B39/B40/B41/B66/B71

-  Emplacement Nano-SIM dans un tiroir dans la tranche gauche

-  Compatibilité eSIM


-  Double capteur photo au dos : 12,2 + 16 Mégapixels

-  Capteur photo à l’avant : 8 Mégapixels (dans une bordure)


-  Branchement pour les écouteurs filaires : port USB-C (tranche inférieure)

-  Connectique de charge : port USB-C (tranche inférieure)

-  Connectivité Bluetooth : version 5.0

-  Support NFC : oui


-  Batterie : 2 800 mAh (non amovible)

-  Recharge en filaire avec le bloc 18 Watts fourni

-  Recharge sans-fil Qi


-  Système d’exploitation : Android 10


-  Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale Face Unlock avec le capteur photo frontal

-  Patchs de sécurité installés durant notre test : janvier 2020


 

Un smartphone plutôt compact

 

Avec certains smartphones, dont le Galaxy S10 de Samsung, le Pixel 4 de Google fait partie des modèles dont le format compact et les matériaux de qualité rendent la prise en main vraiment agréable. On peut le dire, c’est un gros point fort du Pixel 4.

En revanche, le smartphone a tendance à être glissant. On le remarque lors de la prise en main, mais également lors de la pose sur un objet ou un plan légèrement incliné.

Autre chose un peu agaçante, le dos brillant qui accroche traces de doigt et poussières. De quoi hérisser le poil des plus maniaques ou déranger pour les photos d’illustration, dans notre cas.

 

Un bel écran AMOLED et un son stéréo

 

Le Google Pixel 4 profite d’un écran AMOLED avec de belles couleurs, une bonne luminosité, une belle définition, un rafraîchissement 90 Hz et une glisse agréable. Un vrai plaisir à utiliser au quotidien, en intérieur comme à l’extérieur, en surf comme en jeu. Le taux de rafraîchissement et la chaleur d’affichage peuvent être réglés dans les paramètres.

 

Certains pourront en revanche déplorer l’accroche des traces de doigts. Il y a également ces bordures assez visibles, mais ayant le mérite d’éviter les intrus de type encoche ou poinçon.

Parlons de la partie audio, qui est plutôt satisfaisante en termes de puissance et de relief. En plus, on a un rendu stéréo. Rien à signaler de côte-là.

Les écouteurs fournis ne sont pas les plus gâtés en basses comme le sont ceux des Oppo Reno2 et Oppo Reno2 Z, mais ils offrent un son relativement agréable à écouter. Les boucles de maintien au niveau des écouteurs participent quant à elles au bon maintien dans les oreilles. Notez d’ailleurs qu’ils se branchent en USB-C. Pas de mini-jack sur le Pixel 4.

 

Un bon photophone

 

Les Pixel de Google sont souvent vantés pour leurs performances en photo. Ce Pixel 4 fait honneur à cette réputation. S’il ne multiplie pas les capteurs, il se révèle polyvalent et surtout très convaincant. Nous avons notamment été surpris par la puissance du zoom, qui provoque l’effet “ah oui, quand même”, cette absence de lissage agressif dans les selfies et cette capacité à générer de l’effet Bokeh avec un sujet ne tenant pourtant pas en place. Son mode nuit se révèle très efficace sans en faire trop. Bref, nul doute qu’il a quoi satisfaire le plus grand nombre.

Ci-dessous, une image en extérieur, puis ses versions zoomées en 3x et 8x :

D’autres photos en extérieur, de jour :

Une photo de petits objets, en intérieur, en fin de journée :

Deux photos avec leurs versions corrigées par le mode nuit :

Deux photos en mode portrait avec un sujet très poilu ne tenant pas en place

*

Un selfie en extérieur :

 

Un smartphone à l’aise avec le jeu

 

Avec un chipset Snapdragon 855 et 6 Go de RAM, le Pixel 4 se montre à l’aise dans toutes les tâches. Aucun ralentissement n’a été noté durant nos tests. Quid de la chauffe en jeu ? Eh bien, elle est là, mais contenue et acceptable, même après une longue session de Call of Duty Mobile ou d’Asphalt 9.

Pour les amateurs de benchmarks, le Pixel 4 se retrouve aux côtés des Xiaomi Mi 9T Pro, Samsung Galaxy Note10, Samsung Galaxy Note10+, Samsung Galaxy S10 et Samsung Galaxy S10+ dans AnTuTu. Bref, parmi les meilleurs. On ne peut plus clair.

L’outil Disk Speed indique pour sa part des pointes à 213 Mo/s en écriture et 681 Mo/s en lecture pour la mémoire interne. Cela explique la rapidité des installations et des lancements d’application.

 

 

De la 4G avec la B28 et de bons débits

 

Durant notre semaine de test, nous avons effectué des tests de débits sur le réseau 4G de Free. Voici des exemples de débits en intérieur, depuis la salle de rédaction et une zone résidentielle ::

 

Et des exemples de débits obtenus en extérieur, dans des zones assez bien couvertes

 

Notez, pour les abonnés Free Mobile, que le Pixel 4 supporte la 4G 700 MHz (B28).

 

L’autonomie n’est pas vraiment son point fort

 

Abordons maintenant la question de l’autonomie. La contrepartie du format compact, c’est une batterie 2 800 mAh. Une telle capacité avec ce smartphone ne laissait pas présager d’une autonomie folle. Cela s’est confirmé durant nos tests. Atteindre la journée, c’est déjà pas mal. Envisager une seconde journée, c’est faire preuve de beaucoup d’optimisme ou avoir une utilisation multimédia un peu restrictive, ce qui est peu probable et serait dommage avec un tel smartphone. 

Ci-dessous, deux exemples d’utilisation :

(1er cas) Départ à 16h44 avec 100 % et arrivée le lendemain à 20h25 avec 17 % :

-  15 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  30 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  10 minutes de YouTube avec les écouteurs filaires

-  35 minutes de streaming audio avec les écouteurs filaires

-  Surf sur Internet

-  Consultation et alertes Twitter

-  Consultation et alertes Gmail

-  Photos

-  Débits

-  5 mises à jour d’applications

 

(2e cas) Départ à 23h31 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 8h44 avec 8 % :

-  40 minutes de jeu avec les écouteurs filaires

-  35 minutes de YouTube avec les écouteurs filaires

-  1 heure de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  1 heure et 15 minutes de streaming audio avec le son du smartphone

-  Surf sur Internet

-  Consultation et alertes Twitter

-  Consultation et alertes Gmail

-  Photos

 

À défaut d’offrir la charge la plus rapide du marché, le Pixel 4 s’accompagne d’un bloc 18 Watts qui permet le plein sans trop attendre. Notez que la capacité modeste de sa batterie y est aussi pour quelque chose…

Ci-dessous, deux exemples de suivi de charge : (1er cas) :

-  14h55 : 20 %

-  15h00 24 %

-  15h12 : 42 %

-  15h27 : 64 %

-  15h39 : 76 %

-  16h09 : 94 %

-  16h44 : 100 %

 

(2e cas) :

-  14h18 : 20 %

-  14h29 : 36 %

-  14h42 : 56 %

-  15h21 : 92 %

-  15h55 : 100 %

Chose pratique, le Pixel 4 supporte la charge sans-fil. Nous avons ainsi pu recharger le smartphone sur le player de la Freebox Delta.

 

Android 10 par Google

 

Le Pixel 4 est fourni avec le système d’exploitation Android 10.

 

 

Il inclut quelques fonctions bienvenues, dont :

-  Le mode sombre pour ne pas déranger le voisin de chambre

-  La gestion de pression sur les tranches avec Active Edge pour déclencher Google Assistant

-  La gestion avancée de la gestuelle (retourner le smartphone pour activer le mode ne pas déranger, la double rotation de poignet pour passer en mode selfie, etc.)

-  Le choix laissé entre la navigation par gestes ou avec les trois boutons d’Android

-  La fonction de sous-titrage automatique (même si elle est pour l’instant en anglais uniquement)

-  Le mode d’emploi claire et proposé sous la forme d’une application Astuces Pixel

 

 

Après plusieurs mises à jour successives, nous avions les patchs de sécurité du mois de janvier 2020, soit les derniers.

Toujours en parlant de sécurité, la reconnaissance faciale Face Unlock n’a jamais posé de problème particulier. Elle était efficace et rapide.

 


VERDICT :

Le smartphone Google Pixel 4 a comme atouts son gabarit qui séduira ceux à la recherche d’un modèle compact et son système d’exploitation qui intéressera ceux à la recherche de l’Android pensé par Google. Il profite outre cela d’un bel écran, d’un son agréable à écouter, de bonnes performances en multimédia, de bonnes performances en photo et d’un support de la 4G 700 MHz chère aux abonnées Free Mobile. Son seul véritable défaut, si on met de côté son côté savonnette et salissant (oui, c’est paradoxal formulé ainsi), c’est son autonomie très moyenne. Mais ça, c’est la contrepartie d’une configuration haut de gamme dans un format compact. Fort heureusement, la charge 18 Watts rend le temps de charge acceptable. Avec un smartphone haut de gamme, avoir une charge un peu plus rapide aurait toutefois été bienvenu. Au moins a-t-il la charge sans-fil qui peut s’avérer pratique dans certaines situations.