Univers Freebox a testé le Oppo Reno2 Z, un smartphone de milieu de gamme très intéressant

Univers Freebox a testé le Oppo Reno2 Z, un smartphone de milieu de gamme très intéressant

Univers Freebox a pu tester le Oppo Reno2 Z, un smartphone de milieu de gamme disponible à 349,90 euros en France. Vous le verrez, il ne manque pas d’atouts. Nous avons en tout cas été convaincus.

Avant de passer à ce test, voici un rappel des principales caractéristiques du Oppo Reno2 Z qui nous a été prêté par la marque et que l’on trouve à 349,90 euros avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage :

 


La fiche technique du Oppo Reno2 z


-    Processeur : octa-core jusqu’à 2,2 GHz (chipset MediaTek Helio P90)

-   Mémoire vive : 8 Go


-   Écran : dalle AMOLED 6,5 pouces avec une définition Full HD+ (2 340 x 1 080 pixels)

-   Audio : son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure

-   Stockage : 128 Go (extensible grâce à un slot MicroSD dédié)


-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B18/B19/B20/B26/B28 

-  Deux logements Nano-SIM dans un tiroir de la tranche droite


-   Quadruple capteur photo au dos : 48 + 16 + 2 + 2 Mégapixels (principal + ultra grand-angle + noir et blanc + profondeur)

-   Capteur photo à l’avant : 16 Mégapixels (dans une partie motorisée de la tranche supérieure)


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-   Connectique de charge : port USB-C (tranche inférieure)

-   Connectivité Bluetooth : version 5.0

-   Support NFC : non


-   Batterie : 4 000 mAh (non amovible) rechargeable en filaire avec le bloc 20 Watts fourni


-   Système d’exploitation : ColorOS 6.1 avec une base Android 9.0 Pie


-   Solutions de déverrouillage : lecteur d’empreintes sous l’écran ou reconnaissance faciale avec le capteur photo frontal 


 

 

Un design qui accroche l’oeil, mais également les traces de doigt, et une coque de protection sympa dans la boîte

Nous avons reçu le Oppo Reno2 Z dans sa finition Luminous Black, soit un coloris mêlant le noir et le bleu. C’est vraiment beau. Par contre, gare aux traces de doigt que la coque accroche bien.

Pour éviter ces traces de doigt, mais aussi les éraflures, le constructeur fournit d’ailleurs une coque en plastique imitant le cuir. En plus d’être agréable en main, notamment lors de longues sessions de jeu, elle donne un certain cachet au smartphone.

Un aspect qui méritait en tout cas d’être souligné, quand on voit que certaines grandes marques ne fournissent rien avec leurs smartphones haut de gamme. Même pas une coque transparente basique.

Un bel écran sans grosse bordure ni encoche, et des écouteurs qui envoient du lourd

 

Dépourvu de grosses bordures et d’encoche, l’écran est un réel plaisir en jeu ou en vidéo. Aucun intrus ne vient troubler le champ de vision. À côté de cela, il offre de belles couleurs grâce à la technologie AMOLED et une bonne luminosité pour l’usage en extérieur.

D’ailleurs, petite chose bien vue lors du réglage de la luminosité, une alerte s’affiche lors l’un haut niveau pour indiquer que cela impacte l’autonomie du smartphone.

Côté son, le haut-parleur de la tranche inférieure ne propose rien de folichon. Il fait le boulot. Point.

En revanche, les écouteurs filaires d’origine, qui se branchent dans le port mini-jack, sont une réelle surprise, une très bonne à vrai dire. Les basses produites sont tout simplement énormes. Le son est clair.

Un smartphone polyvalent en photo, avec un mode nuit qui mérite toutefois d’être amélioré

 

Avec son quadruple capteur photo au dos, l’Oppo Reno2 Z se montre assez polyvalent, proposant de l’ultra grand-angle, de quoi zoomer (sans trop pousser) et de quoi réaliser des portraits avec du flou d’arrière-plan. 

Le mode Nuit en photo, un peu caché, car accessible après un tapotement sur l’icône à trois traits horizontaux, est un poil décevant. Il a en effet tendance à en faire un peu trop au point de rendre les clichés corrigés trop artificiels. On en vient parfois à préférer les clichés sans ce mode nuit.

Ci-dessous, un cliché en mode normal, puis en mode ultra grand-angle : 

Une photo en extérieur avec un sujet qui n’arrêtait pas de bouger, puis sa version zoomée :

Deux photos en intérieur avec l’effet Bokeh :

Un selfie à deux, en intérieur :

Une photo de nuit en milieu urbain, puis sa version (trop) corrigée par le mode nuit (sans aucun flash à chaque fois) :

Une photo de nuit prise de loin, puis sa version corrigée par le mode nuit (sans aucun flash à chaque fois) :


 

De la 4G avec de bons débits

 

Nous avons mené des tests sur le réseau 4G de Free Mobile. Les débits obtenus étaient plutôt bons dans l’ensemble. Nous avons frôlé les 200 Mbit/s en réception en extérieur dans une zone bien couverte.

 

Ci-dessous, les débits obtenus en extérieur :

 

Ci-dessous, les débits obtenus en intérieur, depuis la salle de rédaction et depuis une zone résidentielle bien couverte :

 

Notez enfin que le Oppo Reno2 Z est compatible avec le 4G 700 MHz (B28) sur laquelle a beaucoup misé Free.

 

Un smartphone qui en a sous le pied

 

Le chipset MediaTek Helio P90 et sa mémoire vive 8 Go permettent de faire tourner les gros jeux mobiles tels qu’Asphalt 9 ou Call of Duty Mobile, sans ralentissement ni chauffe excessive. Un bonheur, on peut le dire.

 

Sa mémoire de stockage offre également des débits corrects. Disk Speed nous indiquait en effet 221 Mo/s en écriture et 357 Mo/s en lecture.

 

Un smartphone endurant et une charge rapide

 

Avec le Oppo Reno2 Z, nous n’avions jamais peur de tomber en rade de batterie. Nous terminons la journée avec parfois assez de batterie pour en envisager une seconde.

Ci-dessous, deux journées d’utilisation :

(1er cas) Départ à 13h05 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 9h27 avec 27 %

-  5 heures de 10 minutes de streaming audio avec le casque Bluetooth

-  50 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  30 minutes de YouTube avec le haut-parleur

-  Consultation et alertes Twitter

-  Surf sur Internet

-  Photos

-  Tests de débits

(2e cas) Départ à 8h53 avec 100 % et arrivée le lendemain à 11h46 avec 24 %

-  1 heure et 20 minutes de YouTube avec le haut-parleur

-  1 heure de Netflix avec le haut-parleur

-  1 heure de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  50 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  Consultation et alertes Twitter

-  Surf sur Internet

-  Photos

-  Mise à jour des applications

-  Téléchargements des applications (dont 2 gros jeux)

-  Tests de débits

-  Manipulations et captures d’écran

 

Avec le chargeur 20 Watts fourni dans la boîte, la charge ne s’éternise pas. Ci-dessous, deux suivis de charge.

(1er cas) 

-  10h29 : 28 %

-  10h35 : 37 %

-  10h54 : 66 %

-  11h08 : 80 %

-  11h22 : 91 %

-  11h36 : 100 %

 

(2e cas)

-  11h49 : 25 %

-  12h15 : 64 %

-  12h30 : 79 %

-  12h44 : 91 %

-  13h05 : 100 %

 

Une interface ColorOS avec de bonnes idées

 

La partie logicielle du Oppo Reno2 Z repose sur Android 9.0 Pie. On reconnaît rapidement la ROM ColorOS du constructeur à ses icônes très colorées et ses icônes de raccourci carrées.

  

 

Elle s’accompagne de quelques applications, du fait de partenariats : Facebook, Opera ou Soloop. Elles peuvent être désinstallées.

 

Il y a également quelques fonctions pratiques comme la réglette avec les lettres sur la droite pour accéder plus facilement aux applications, dans le tiroir d’applications.

Sans oublier le mode multifenêtre et la barre latérale de raccourcis qui n’est pas sans rappeler ce qui existe chez Samsung.

 

Parlons du volet sécurité, avec une section dédiée et particulièrement riche en fonctionnalités (anti-harcèlement, blocage des fausses bornes d’accès, coffre-fort et espace enfants).

Nous avions également les patchs de sécurité de septembre 2019. Pas les derniers, mais pas les plus vieux non plus.

 

Terminons avec les solutions de déverrouillage, à savoir le capteur d’empreintes sous l’écran et la reconnaissance faciale. Elles sont efficaces et rapides l’une comme l’autre. La petite lumière autour du capteur photo frontal lors de la reconnaissance faciale fait son petit effet.

 


VERDICT :

Au même titre que le Redmi Note 8 Pro est une belle proposition sur le créneau des 250 euros, l’Oppo Reno2 Z en offre pas mal au regard des 350 euros demandés.

Il est beau, embarque un bel écran sans bordure ni encoche, propose suffisamment de performances pour les joueurs, permet de bons débits en 4G (avec en prime, pour les abonnés Free Mobile, le support B28), s’annonce polyvalent en photo et offre une belle autonomie avec une charge assez rapide. Carton plein aussi du côté des accessoires fournis, qui laissent vraiment une belle impression. Sans oublier d’évoquer l’interface logicielle très complète. 

Si on devait lui reprocher deux choses, ce serait le rendu audio qui n’est pas stéréo et le mode nuit en photo qui en fait un peu trop. La charge sans-fil n’est pas de la partie, mais rien de grave sachant qu’on parle d’un smartphone de milieu de gamme.