Chronologie des médias: Netflix pourrait bénéficier d’un délai réduit avant de pouvoir diffuser un film, à la manière de Canal+

Chronologie des médias: Netflix pourrait bénéficier d’un délai réduit avant de pouvoir diffuser un film, à la manière de Canal+

Avec la future réforme de l’audiovisuel, la place des plates-formes de SVOD est l’un des enjeux majeur pour faire évoluer le domaine en France. Et Netflix, qui devra investir 25% de son chiffre d’affaire en France, pourrait bénéficier d’un régime spécial concernant les délais avant la diffusion d’un film sur son service.

Vendredi dernier a eu lieu l’ouverture des locaux de Netflix en France. Pour l’occasion, de nombreux acteurs de l’audiovisuel en France se sont réunis, ainsi que le PDG de Netflix Reed Hastings. L’occasion également pour la plateforme d’annoncer ses ambitions en France, avec le projet de produire une vingtaine de programmes supplémentaires pour 2020 et un investissement de plus de 100 millions d’euros cette année. On y trouve des films originaux, ainsi que des séries, mais aussi des productions de grand nom du cinéma comme Jean-Pierre Jeunet ( Amélie Poulain, Un long dimanche de fiançailles…) .

La plateforme est très bien implantée dans l’hexagone, en effet, un Français sur 10 est abonné à Netflix (et cela ne tient pas en compte les partages de comptes, un phénomène très important). De plus, d’après l’observatoire de la VOD réalisé par le CNC, Netflix possèdait en 2018 une part d’audience équivalente à la cinquième chaîne de télévision Française. Et avec la nouvelle réforme audiovisuelle, le gouvernement veut obliger Netflix et consorts à investir au moins 25% de leur chiffre d’affaire en France. Mais le géant pourrait également bénéficier d’un peu plus de souplesse de la part du gouvernement, notamment concernant la diffusion des sorties cinéma.

En effet, d’après nos confrères des Echos, le Ministre de la Culture aurait annoncé que de nouvelles négociations allaient être ouvertes concernant la chronologie des médias. Cette chronologie détermine en fait le laps de temps entre une sortie au cinéma et sa diffusion sur une plateforme ou une chaîne télévisuelle. Netflix est logé à la même enseigne que les chaînes télévisuelles classiques pour l’instant, et doit attendre 36 mois avant de diffuser un film. Mais Franck Riester indique qu’il pourrait trouver une fenêtre qui “reflète mieux les conditions de financement de Netflix“. Un régime particulier est déjà mis en place pour Canal par exemple, qui finance beaucoup de production française et un observateur explique qu’un modèle “plus ou moins aligné sur Canal” pourrait être appliqué à Netflix.

Ainsi, les sorties cinéma pourraient arriver plus rapidement sur Netflix en France si les négociations sont concluantes. Cependant, les modalités de cet accord sont encore inconnues, même s’il est certain que le groupe américain devra prendre des engagements pour qu’un régime spécial soit appliqué.