9 Français sur 10 abonnés à Netflix partagent leur compte pour que leurs proches en profitent

9 Français sur 10 abonnés à Netflix partagent leur compte pour que leurs proches en profitent

L’arrivée de la SVOD en France a bouleversé la consommation de l’audiovisuel et si l’on sait déjà que la télévision perd de sa superbe, un rapport de Médiamétrie révèle les habitudes des adeptes de Netflix, Amazon Prime et consorts.

Le premier chiffre de ce rapport est édifiant : 17.3 millions de Français ont regardé “au moins un contenu sur une plateforme de SVOD” au cours des douze derniers mois. Un chiffre impressionnant puisqu’il représente une hausse de 3 millions par rapport à l’année dernière. Netflix est toujours en tête du classement avec plus de 13 millions de spectateurs sur l’année qui s’est écoulée. Cependant, le rapport de Médiamétrie permet d’en apprendre plus sur les habitudes des abonnés, notamment du côté du partage de compte.

En France, 9 abonnés à un service comme Netflix sur 10 partagent leur compte. Il ne s’agit donc pas d’un petit phénomène, mais presque d’une norme : un abonnement SVOD est presque fait pour être partagé. La majorité de cette tendance concerne notamment ” le giron familial (conjoint, enfants, frères et sœurs, parents…) ” qui représente 84% des partages. Un partage qui est plutôt accepté par Netflix par exemple, qui considère cela comme un moyen de créer de futurs abonnés.

Les “SVODistes” expriment également une grande satisfaction à l’égard de leurs plateformes, leur attribuant en moyenne une note de 8.4 sur 10. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que “plus de 9 SVoDistes sur 10 envisagent de continuer à utiliser leur plateforme de SVoD” et plus encore, 10% d’entre eux envisagent de souscrire à un deuxième service. Même ceux n’ayant pas encore souscrit à une offre de Netflix et consorts commencent à être happés par la tendance : 3 millions d’internautes envisagent de s’abonner à une plateforme dans les 6 prochains mois et 1 internaute sur 3 surveille l’arrivée d’une nouvelle plateforme, notamment Disney+. 

Et enfin, pour le côté chauvin, 2 SVODistes sur 3 considèrent important le catalogue français disponible sur les plates-formes. La SVOD se fait donc une place de choix dans le paysage audiovisuel français, avec des habitudes portées sur le partage de compte et où même souscrire à plusieurs abonnements devient de plus en plus envisageable. Avec l’arrivée d’Apple, Disney, HBO et même Peacock sur le marché, on peut s’attendre à un nouveau boulversement du marché dans lee années à venir puisque pour l’instant, très peu d’acteurs majeurs sont présents.

Via Les Numériques