Avast s’explique sur sa collecte des données de navigation des utilisateurs

Avast s’explique sur sa collecte des données de navigation des utilisateurs

L’antivirus Avast a été épinglé il y a une semaine pour avoir collecté une grande quantité de données de navigations de la part des utilisateurs. Face au bannissement de certaines de ses extensions, le PDG a du s’expliquer.

C’est un billet de blog du créateur d’AdBlock Plus qui a mis le feu aux poudres. Dans ce dernier, il estimait que les extensions de navigateurs d’Avast collectaient plus de données de navigations que nécessaire. En réaction, des navigateurs comme Mozilla et Opera ont banni l’extension du logiciel antivirus.

Interrogé par Forbes, Ondrej Vicek le PDG d’Avast, explique que les données étaient bien collectées, mais de façon anonyme. Si toutes les informations pouvant identifier un utilisateur étaient supprimées, le but était bel et bien marchand. Le but était notamment de réaliser des études sur le comportement des utilisateurs, mais uniquement d’un point de vue général, et non pas l’analyse d’un individu en particulier.

Un business prolifique qui permettait à Avast de récolter quelques dizaines de millions d’euros chaque années. L’extension quant à elle existe toujours sur Chrome. La pratique peut toujours gêner les utilisateurs, qui ne souhaitent pas forcément prendre part à ce type d’études, même anonymisés. Le manque de transparence de la part de l’antivirus est assez critiqué par les utilisateurs.

Via 01Net