Ligue 1 : Canal+ rachète les droits de diffusion de BeIN Sports pour la période 2020-2024

Ligue 1 : Canal+ rachète les droits de diffusion de BeIN Sports pour la période 2020-2024

La Ligue 1 restera en partie chez Canal+ jusqu’en 2024. En plus d’un projet d’accord de distribution exclusive, BeIN Sports va accorder à Canal+ l’autorisation d’exploiter ses droits concernant la L1 sur la période 2020-2024 : “Un rachat à prix coûtant”.

“Canal+ continuera à diffuser la Ligue 1 jusqu’en 2024 ! Je viens de signer un accord avec Youssef al-Obaidly, CEO de beIN Sports, soumis à l’avis de leurs instances représentatives du personnel, qui nous permettra de diffuser en exclusivité 76 matchs par saison. Canal+ les rachète à prix coûtant, soit 330 millions d’euros. C’est très inférieur à ce que nous payons aujourd’hui pour la Ligue “, a révélé hier Maxime Saada, patron de Canal+ dans un entretien accordé au Figaro.

Dans communiqué conjoint, les deux groupes annoncent en effet que ce projet d’accord prévoit que BeIN Sports sous-licencie en exclusivité à CANAL+ ses droits 2020-2024 de football de Ligue 1, permettant aux abonnés de CANAL+ de bénéficier de deux matches par journée, dont 28 des 38 meilleures affiches de Ligue 1 de chaque saison, dès la prochaine saison (2020-2021).

En parallèle, l’accord, valable pour une période de 5 ans renouvelable, permettrait à la filiale de Vivendi de devenir le diffuseur exclusif des chaînes et contenus de BeIN Sports en France. Canal+ fait aujourd’hui coup double et respecte aussi sa promesse “d’avoir de la Ligue 1 après 2020” après que Mediapro, grand vainqueur et BeIN Sports lui aient raflé au nez et à la barbe les droits de diffusion de la compétition sportive en 2018. Pour rappel, le groupe espagnol, dispose quant à lui des plus gros lots à savoir notamment, le top 10 et 28 matches de choix 3, ainsi que le match du vendredi (21h) et du samedi (17h). 

Si Canal+ s’est rapidement dit ouvert à des discussions avec le futur premier diffuseur de la Ligue 1, Jaume Roures, patron de Mediapro a en novembre 2018 exclu toute éventualité de rachat de ses droits : « Notre modèle économique est très clair. Nous allons fabriquer une chaîne 100 % foot et nous allons la commercialiser auprès de tous les opérateurs du marché et en direct sur Internet. Nous écartons l’idée de sous-licencier une partie de nos droits. Car si nous revendions une partie des droits à Canal+ par exemple, nous appauvririons l’offre de notre propre chaîne. Et ce n’est pas le but. »

Quoi qu’il en soit, Canal+ se renforce une nouvelle fois sur le sport après s’être emparé des droits de diffusion de la Premier League et plus récemment de la Ligue des Champions avec BeIN Sports.