L’ARCEP met à jour ses cartes de couverture interactives pour l’Outre-Mer : Free se fait distancer à La Réunion

L’ARCEP met à jour ses cartes de couverture interactives pour l’Outre-Mer : Free se fait distancer à La Réunion

L’Arcep a publié aujourd’hui, sur son site interactif monreseaumobile.fr, les mises à jour des cartes de couverture ainsi que les résultats de qualité de service des opérateurs mobiles en outre-mer. Cette publication permet aux consommateurs ultramarins de comparer les performances des opérateurs, et aux décideurs de poser un diagnostic sur l’état de la connectivité mobile de leur territoire. Les données sont disponibles en open data, pour permettre une réappropriation par tous.

monreseaumobile.fr, pour la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte, La Réunion, et desormais Saint-Martin et St-Barthélemy inclut :

- des cartes de couverture des opérateurs, réalisées à partir de simulations numériques : ces cartes portent aussi bien sur les services voix et SMS que sur l’internet mobile. Elles différencient les zones de très bonne couverture, de bonne couverture, de couverture limitée, et celles où il n’y a pas de couverture, pour les services de voix et SMS.

- des mesures de qualité des services mobiles, effectuées sur le terrain entre mai et septembre 2019 pour tester la qualité de service. Elles représentent plus de 227 000 mesures, sur plus de 52 000 km parcourus, dont 1 500 Km en hélicoptère, sur la quasi-totalité des communes de ces territoires, et incluent, de manière inédite, les zones touristiques.

 

À propos de La Réunion, qui est actuellement le seul département ultramarin où Free est présent, l’ARCEP a effectué du 8 juillet au 30 août 2019, via 29 mobiles, plus de 55 000 mesures de qualité de service sur toutes les communes mesurées, avec plus de 300 points de mesure sur les lieux de vie ainsi que 10 lieux touristiques, pour l’ensemble des opérateurs réunionnais.

La qualité de service mesurée sur les lieux de vie :

Concernant la qualité mesurée sur la voix, on peut observer que Free se position à la troisième place avec 99% des appels maintenus pendant 2 minutes dont 66% avec une qualité parfaite, en ce qui concerne les SMS, tous les opérateurs sont ex aequo.

Pour ce qui est de la partie internet, Free se positionne à la quatrième place autant sur le chargement de pages web en moins de 10 secondes avec un taux de réussite de 80%, que sur la lecture pendant 2 minutes de vidéo en ligne en 720p avec un taux de réussite de 50%.

Cette année, exceptionnellement les indicateurs relatifs au transfert de fichiers (en particulier les débits) ne sont pas publiés pour free, car l’arcep estime que les mesures pour cet opérateur ont présenté des résultats aberrants pendant la campagne et qu’ils ne sont pas représentatifs de l’expérience utilisateur.

La qualité de service mesurée sur les routes :

Sur les routes, la qualité des appels mesurée position Free à la dernière place avec 79% des appels maintenus pendant 2 minutes, en ce qui concerne les sms, Free est cette fois-ci ex aequo à la première place avec Orange et SFR.

Pour terminer la qualité de la navigation web qui se base sur le taux de réussite de chargement des pages internet en moins de 10 secondes, place une nouvelle fois Free à la dernière place avec un taux de réussite de 79%.

Pour resumé, l’opérateur de Hiridjee et de Xavier Niel accuse selon les résultats de l’etude de l’arcep, de quelques lacunes du côté de l’experience utilisateur concernant la navigation internet et le streaming en qualité parfaite. Une expérience utilisateur moindre qui pourrait s’expliquer par un nombre d’antenne déployé qui est actuellement moins important que ses concurrents (Orange et SFR), mais également du fait que Free soit le seul à être en LTE 2CA (800Mhz+1800Mhz), face à des concurrents qui sont passé au LTE 3CA 4T4R depuis quelques mois.