La rumeur d’une fusion entre Orange et Deutsche Telekom refait surface mais l’opérateur historique dément

La rumeur d’une fusion entre Orange et Deutsche Telekom refait surface mais l’opérateur historique dément

Aussitôt dit, aussitôt démenti.

Un rapprochement entre Orange et Deutsche Telekom revient une nouvelle fois sur le tapis. Selon le quotidien allemand Handelsblatt, l’opérateur allemand examinerait actuellement cette possibilité. La réflexion autour d’un projet de fusion n’en serait qu’à un stade précoce, le PDG de Deutsche Telekom y verrait “d’énormes synergies à exploiter”. Seulement, l’Etat français possède des parts dans le capital d’Orange, idem du côté allemand, cela induirait alors de fortes implications politiques. 

Souvent dans ce type de rumeur, un démenti ne se fait jamais attendre. C’est une nouvelle fois le cas, “il n’existe aucune réflexion ni discussion autour d’un rapprochement Deutsche Telekom- Orange”, a déclaré hier en réaction à Bloomberg un porte-parole d’Orange dont le titre a bondi de plus de 2% après la publication de l’article.

Pour rappel, des discussions au sujet d’un projet de fusion ont eu lieu en catimini entre Orange et Deutsche Telekom entre mai et septembre 2017. Les pourparlers ont été finalement interrompus, l’opérateur allemand était deux fois plus gros que l’ex-France Telecom, Orange aurait été mangé tout cru. C’est toujours le cas aujourd’hui, la valorisation de Deutsche Telekom est évaluée à 72 milliards d’euros contre 40 milliards pour Orange. Ce dernier serait alors tout simplement englouti. 

En juin 2016, le PDG d’Orange, Stéphane Richard n’avait pas caché à l’occasion d’une audition devant la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, que l’opérateur historique était prêt à mener une opération de consolidation à l’échelle européenne alors que le marché français des télécoms semblait promis pour l’heure au statu quo (Reuters) . “Cela peut nous amener à faire des mouvements sur la scène européenne pour augmenter notre emprise sur le territoire européen“, avait-t-il confié, soulignant qu’atteindre une taille critique permettrait d’améliorer son pouvoir de négociation face à des acteurs puissants comme Amazon, Apple etc. Mais depuis de l’eau a coulé sous les ponts. Les deux opérateurs restent deux partenaires de longue date notamment sur les infrastructures. Dernièrement, ils ont développé en duo l’enceinte connectée Djingo.