Orange, Free, SFR et Bouygues : l’attribution des fréquences 5G officiellement repoussée, le lancement des premières offres aussi

Orange, Free, SFR et Bouygues : l’attribution des fréquences 5G officiellement repoussée, le lancement des premières offres aussi

 

Orange, Free, SFR et Bouygues passeront à la caisse un peu plus tard et lanceront leurs offres 5G pas avant l’été prochain. Le cahier des charges définitif autour de l’attribution se fait toujours attendre.

L’attribution des fréquences 5G a été décalée “au début du printemps”, soit un report de trois mois, a appris hier l’AFP auprès du ministère de l’Economie et des Finances.

Les opérateurs attendent toujours que l’Etat dévoile les modalités définitives de la procédure d’attribution des fréquences 5G ainsi que le prix plancher. Le lancement de la procédure est prévu finalement “fin novembre ou début décembre”.

Selon une source proche du dossier, « les négociations ont été très tendues entre l’ARCEP et Bercy, Sébastien Soriano a vraiment mouillé la chemise pour empêcher que le gouvernement ne maximise les recettes. »

Le prix-plancher sera proche d’1.5 milliards d’euros pour cette attribution. L’Etat devrait mettre en vente un premier bloc de fréquences à prix fixe de 50 MHz ou 60 MHz, comme le souhaitent Bouygues Telecom et Free.

Pour le reste des fréquences (310 MHz seront attribuées en tout), c’est un système d’enchère qui permettra aux opérateurs d’obtenir des blocs de 10 MHz. Toutefois, une limite serait imposée puisqu’un un opérateur ne pourra acquérir plus de 100 MHz.

Le lancement de la 5G en France est toujours prévu pour l’année prochain, les objectifs de déploiement n’étant pas remis en cause indique Bercy, soit le lancement d’une offre au moins dans deux villes françaises avant fin 2020.

Source : AFP, Les Echos