Avec sa nouvelle offre, Free se lance-t-il dans le subventionnement de mobile comme le faisaient les autres opérateurs ?

Avec sa nouvelle offre, Free se lance-t-il dans le subventionnement de mobile comme le faisaient les autres opérateurs ?

Free a lancé hier une nouvelle offre sur Veepee, qui inclut un smartphone pour toute souscription à son forfait Free (19,99€/mois ou 15,99€/mois pour les abonnés Freebox). Cela a suscité beaucoup de réactions, et certains y voient un parallèle avec le subventionnement mobile pratiqué par les autres opérateurs. Pourtant, les choses sont bien différentes.

Depuis le lancement de Free Mobile, Xavier Niel s’est battu contre les offres de subventionnement mobile pratiquées par Orange Bouygues Télécom et SFR. Free avait d’ailleurs porté plainte contre ce dernier et ses offres de subventionnement, et la cour de cassation avait rendu impossible, sans le respect des règles du crédit à la consommation, le paiement étalé du prix de téléphones dans le cadre de forfaits mobiles, un système « pourri jusqu’à la moelle » comme l’a dénoncé dans le passé une association de consommateurs. 

En effet, sur le site web de SFR était stipulé noir sur blanc : « Quand vous prenez un abonnement chez SFR, le prix affiché inclut aussi le coût du mobile car nous le subventionnons au départ ». Pour Free, cette modalité de paiement constituait à l’évidence une offre de crédit. Dans son assignation, l’opérateur indiquait d’ailleurs que ” le prix attractif des terminaux proposés dans le cadre des forfaits Carrés, avec engagement de 12 ou 24 mois, n’est en réalité que l’acompte du prix du terminal dont le paiement est étalé sur la durée de l’engagement.”

Concrètement, dans ces offres de subventionnement, le smartphone était bien payé par le consommateur, mais sont prix était intégré dans le forfait mensuel, dont le tarif était beaucoup plus élevé. Au final, le consommateurs payait bien plus cher son smartphone que s’il l’avait acheté séparément.

Le cas de l’offre spéciale de Free est donc bien différent du système de subventionnement mobile. En effet, le prix du forfait ne bouge pas, il reste à 19,99€/mois ou 15,99€/mois pour les abonnés Freebox. Il n’y a donc aucune tarification supplémentaire pour le smartphone, un Xiaomi MI A3 64 Go noir d’une valeur de 199€, intégré dans l’offre. Il s’agit donc bien d’un téléphone offert, et non d’un crédit à rajouter en sus du forfait mobile. Le seul point commun est l’engagement de 24 mois. Mais on imagine bien qu’il ne peut en être autrement, sinon il suffirait de s’abonner 1 mois puis de résilier pour disposer d’un smartphone gratuit.