Plan France Très Haut Débit : l’Etat débloque 242 millions d’euros pour accélérer le déploiement de la fibre en zone rurale

Plan France Très Haut Débit : l’Etat débloque 242 millions d’euros pour accélérer le déploiement de la fibre en zone rurale

Après avoir réouvert le guichet THD à destination de 25 départements avec un reliquat de 140 millions d’euros, le gouvernement signe un ensemble de 10 décisions de financement de l’État en faveur de réseaux d’initiative publique, pour un montant global de 242 millions d’euros.

Des engagements visant à accélérer massivement le déploiement du très haut débit dans le territoire. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé le 23 octobre dernier de nouveaux financements de l’Etat, dans 10 départements à hauteur de 242 millions d’euros, une enveloppe destinée aux réseaux d’initiative publique (RIP) portés par des collectivités.

“Grâce aux actions mises en œuvre, plus de 4 millions de locaux ont été rendus raccordables à la fibre optique durant ces 12 derniers mois, portant ainsi à 21,6 millions le nombre total de foyers éligibles à une offre très haut débit”, fait savoir le gouvernement.

Le Premier ministre confirme une nouvelle fois que les objectifs fixés à savoir la généralisation du haut débit partout en France en 2020 et du très haut débit en 2022, seront atteints.


Les territoires bénéficiaires de ces financements


  • La Somme (36,18 M€ pour un soutien cumulé au projet de 56,43 M€) ;
  • la Côte d’Or (36,24 M€ pour un soutien cumulé au projet de 47,09 M€) ;
  • l’Orne (30 M€) ;
  • la Dordogne (44,97 M€ pour un soutien cumulé au projet de 60,07 M€) ;
  • l’Yonne (14,25 M€ pour un soutien cumulé au projet de 22,13 M€) ;
  • la Nièvre (23,43 M€) ;
  • l’Hérault (17,01 M€) ;
  • la Mayenne (17,34 M€ pour un soutien cumulé au projet de 19,33 M€) ;
  • le Tarn-et-Garonne (19,13 M€) ;
  • le Gard (3,08 M€) ;

Par ailleurs, 140 millions d’euros seront dédiés dès 2020 à l’accompagnement de nouveaux projets de réseaux d’initiative publique, visant environ 3 millions de prises non intégrées au plan France Très haut débit. Selon infraNum, fédération regroupant plus de 200 entreprises représentatives de l’ensemble des métiers de la filière des Infrastructures du numérique, 500 millions d’euros supplémentaires seront nécessaires pour couvrir le nombre de prises restantes.

Dans le cadre des discussions autour du projet de loi de finances pour 2020, les professionnels du secteur et les collectivités appellent à soutenir les amendements visant à doter le guichet France THD de nouveaux financements.