Free commence à proposer ses offres fibre dans une zone particulière

Free commence à proposer ses offres fibre dans une zone particulière

En complément de BFC Fibre d’Orange, c’est au tour du réseau Corai Fibre situé en zone AMEL  d’accueillir progressivement les offres fibre de Free. 

En 2012, le département de la Côte-d’Or s’est donné pour objectif d’arriver au 100% fibre d’ici 2025. Lors de la première phase du projet, il a pris en charge la construction du réseau dans 354 communes. En réponse à l’Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement (AMII), Orange  s’est engagé à déployer en fond propre l’ensemble des communes des communautés d’Agglomération du Grand Dijon et de Beaune Côte et Sud, soit 70 communes en Côte-d’Or. De son côté,  sa filiale BFC Fibre exploite et commercialise le réseau d’initiative publique dans le département, de premières adresses et communes desservies sont d’ailleurs désormais éligibles aux offres fibre de Free.

La deuxième phase du projet est effectuée par Altitude Infra par le biais d’un accord AMEL. Ce dispositif inclut que l’opérateur d’infrastructure se doit de financer à 100 % sur fonds propres la totalité des déploiements et, en contrepartie, il reste propriétaire des infrastructures. Il s’inscrit en complément du RIP mis en place par le département avec l’objectif de raccorder 57 000 foyers et entreprises au Très Haut Débit par la fibre optique avant fin 2022, c’est-à-dire 100 % du territoire dont CORAÏ, la société filiale d’Altitude Infra, a la responsabilité.  Cet accord permet un gain de 3 ans sur le planning initialement prévu. Actuellement plusieurs opérateurs commerciaux sont en cours de déploiement sur ce réseau, à savoir Free, Orange, SFR, Bouygues Telecom ou encore Nordnet et Ozone. Selon le test d’éligibilité de Free, des communes sont déjà majoritairement ouvertes aux offres FTTH de l’opérateur comme, Pouilly-en-Auxois, Créancey, Thoisy-le-Désert ou encore Châtellenot.