Emmanuel Macron propose “une prime au retour” pour vos mobiles, tablettes et ordinateurs en cas de réélection

Emmanuel Macron propose “une prime au retour” pour vos mobiles, tablettes et ordinateurs en cas de réélection

Réduire la dépendance de la France sur les métaux contenus dans les smartphones en intensifiant le recyclage des millions de vieux mobiles qui traînent chez les Français, tel est l’objectif d’Emmanuel Macron s’il est réélu. Pour ce faire, une prime de retour est proposée pour la collecte de ces appareils.

Après la redevance copie privée sur les smartphones et tablettes reconditionnés avec un barème spécifique et différencié augmentant toutefois le prix de ces équipements, Emmanuel Macron souhaite à présent mettre en place « une prime au retour » des mobiles, tablettes et ordinateurs des consommateurs français, a fait savoir aux Echos son équipe de campagne. L’objectif en cas de réélection est décupler le recyclage des métaux contenus dans ces appareils afin de réduire la dépendance de la France aux importations dans un contexte de guerre en Ukraine.

Il faut dire que l’enjeu est important à l’heure où 53 à 113 millions de mobiles dorment dans les tiroirs des Français. Aujourd’hui, seuls 16% des téléphones seraient collectés pour être démontés, selon un rapport du Sénat. “Cette prime favorisera la collecte de ces objets qui sont aujourd’hui de véritables mines urbaines dans nos poches et dans nos tiroirs et qui demain peuvent nous permettre d’être moins dépendants sur des matériaux et des métaux rares ou critiques pour notre société”, explique l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron.

A première vue, cette prime non chiffrée viserait donc davantage le recyclage. S’agissant du recondtionnement, le gouvernement cherchait une solution en juin 2021 afin de ne pas pénaliser les consommateurs au budget serré dans le cadre de la taxe copie privée. Des négociations étaient alors menées avec la filière. L’Etat privilégierait une aide financière soit un chèque reconditionné d’un montant de 10 euros. De quoi absorber la taxe privée de 7,20 euros pour un smartphone de 64 Go.

En mars dernier, l’Etat a débloqué 15 millions d’euros, cette fois pour les acteurs du reconditionnés. Cette aide prend donc la forme d’un montant versé pour chaque smartphone ou tablette remis en état. L’enveloppe sera répartie parmi les différentes entreprises, avec un plafond de 200 000€ par structure. Les demandes seront traitées selon le principe du premier arrivé, premier servi, jusqu’à épuisement de la somme globale allouée.