5G : Free se réveille et dispose désormais de 7 sites d’expérimentation

5G : Free se réveille et dispose désormais de 7 sites d’expérimentation

Après avoir quasi-fibré tous ses sites mobiles installés en vue de l’arrivée de la 5G, Free passe enfin à l’action en matière de stations de test.

Si les premières offres grand public 5G débarqueront au printemps 2020, les opérateurs se livrent bataille sur le terrain des tests dans l’hexagone. Tous convoitent le leadership sur cette technologie et multiplient les expérimentations en condition réelle. Sur ce point, Orange est largement en tête avec 287 stations experimentales, devant Bouygues (63) et SFR (25). Du côté de Free, ça commence à bouger. Après s’être vu autoriser fin juillet par l’ARCEP à utiliser la bande de fréquences 3600 – 3700 MHz afin de mener des expérimentations techniques, sans fin commerciale, en indoor à Station F, l’opérateur de Xavier Niel se met réellement en marche et dispose au 1er octobre selon l’ANFR, de 7 stations de test de la 5G à Paris contre 1 précédemment.

Au delà des sites de test, Xavier Niel a déclaré en mai dernier lors du Capital Markets Days de l’opérateur que le réseau Free Mobile est déjà prêt à accueillir la 5G. Tous les sites installés par l’opérateur sont quasi-fibrés de quoi préparer sereinement l’arrivée de la 5G, les antennes sont d’ailleurs déjà “pré-équipées pour avoir de la 5G, simplement, pour moins cher” a t-il également indiqué. Le fondateur de l’opérateur l’assure enfin, son réseau sera “parfait”, une obligation s’il veut “se différencier et vendre des offres meilleures” afin de regagner des parts de marché grâce à la 5G.

Si les enchères pour ces fréquences 5G arrivent plus tard en France que dans d’autres pays européens, le gouvernement espère pour sa part qu’elle sera disponible rapidement dans l’hexagone. Agnès Pannier-Runacher, la Secrétaire d’Etat aux Télécoms auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, a d’ailleurs indiqué en mars dernier : “le rythme de déploiement peut être rapide sur certains usages en s’appuyant sur des antennes déjà installées et prêtes pour la 5G”. C’est est donc le cas de Free.

A noter que Free a signé début septembre un accord stratégique avec Nokia, 1er équipementier européen, pour le déploiement de son réseau 5G en France mais aussi en Italie. De quoi, en amont, mener des tests en duo et appréhender au mieux cette nouvelle technologie.