Enchères 5G : l’Arcep révèle le positionnement de Free à La Réunion et à Mayotte

Enchères 5G : l’Arcep révèle le positionnement de Free à La Réunion et à Mayotte

L’Arcep vient de révéler le résultat des enchères de positionnement pour les fréquences 5G.

Fin de la trilogie pour les enchères 5G à Mayotte et à La Réunion. Après la bataille qui s’est déroulé fin 2021 pour obtenir les fréquences 5G, il restait à déterminer le positionnement de Free, Orange, SFR et Zeop sur la bande 3,4 – 3,8GHz et 700Mhz et Only, Orange, SFR et Maore sur la 700Mhz. Cette enchère a eu lieu le 15 février 2022 et les résultats ont été rendus publics aujourd’hui.

La Réunion :

Viennent ainsi dans l’ordre, du plus bas au plus haut dans la bande 3,4-3,8 GHz, Zeop, SFR, Orange et enfin Free. Concernant la bande 700Mhz l’ordre de positionnement est le suivant, Zeop, Orange, Free et SFR.

À noter que Telco Oi (Iliad et Axian) et SFR ont investi 52 798€ (111€ coté Free et 52 687€ du coté de SFR). Free et SFR ont accepté de payer davantage pour obtenir leurs positionnements de choix sur la 700Mhz. Du coté de la bande 3,4 – 3,8Ghz seul Orange (10 000€) a investi afin d’obtenir le positionnement de son choix.

Le tableau ci-dessous récapitule les fréquences dans la bande 3,4 – 3,8 GHz et 700Mhz que l’Arcep va attribuer à chaque lauréat ainsi que les montants qu’ils devront verser :

Mayotte :

Concernant la bande 700Mhz, l’ordre est le suivant, Maore Télécom, Orange, Free et enfin SFR. Pour ce qui concerne la bande 900Mhz l’ordre de positionnement indique, Maore Télécom, Free, Orange et SFR.

À noter que SFR est le seul à avoir investi 31 937€ afin d’obtenir le positionnement de choix sur la 700Mhz.

Le tableau ci-dessous récapitule les fréquences dans la 700Mhz et 900Mhz que l’Arcep va attribuer à chaque lauréat ainsi que les montants qu’ils devront verser :

Le positionnement pour l’attribution des fréquences de la bande 900 MHz à Mayotte, déterminé après consultation par l’Arcep des acteurs concernés sera le suivant, 45 jours à compter de la délivrance des autorisations de fréquences et des décisions modificatrices des opérateurs concernés par le réaménagement dans la bande 900 MHz :

Pour rappel, les lauréats paieront :

  • Le montant résultant des phases d’enchère principale et de positionnement en quatre parts égales exigibles sur quatre ans, la première dès l’attribution de l’autorisation d’utilisation de fréquences et les trois autres à la date d’anniversaire de l’attribution ;
  • Le montant proportionnel à la quantité́ de fréquences attribuées pour l’année en cours, exprimée en MHz, payable avant le 31 janvier, ou à la date de mise à disposition des fréquences s’agissant d’une nouvelle attribution. Ce montant par MHz attribué est fixé selon les modalités suivantes :

À La Réunion, ce montant par MHz attribué est fixé à 2287,50euros pour la bande 700MHz et à 571,88 euros pour la bande 3,4 – 3,8 GHz ;

À Mayotte, ce montant par MHz attribué est fixé à 572,50euros pour les bandes 700MHz et 900 MHz.

À ces sommes viendront s’ajouter une part annuelle variable, égale à un pour cent du chiffre d’affaires réalisé́ par l’exploitation de ces fréquences, à l’exception du chiffre d’affaires réalisé́ par l’exploitation d’un réseau mobile de deuxième génération.