En images : Free démonte le réseau cuivre ADSL

En images : Free démonte le réseau cuivre ADSL

A l’heure où la démocratisation de la fibre s’intensifie en France, des équipements acheminant et transmettant les données en provenance ou à destination d’ex-abonnés ADSL ne sont plus utilisés. Les opérateurs lancent des opérations de démontage.

La fin du réseau cuivre, c’est pour bientôt. S’il a déjà débuté la fin de la commercialisation de l’ADSL pour quelques 10 millions de foyers là où les quatre opérateurs sont présents en FTTH, Orange prévoit une fermeture technique et la migration des clients haut débit vers la fibre à partir de 2026, pour un démantèlement total quatre ans plus tard. Si aujourd’hui, 20 millions de locaux utilisent encore le cuivre, 14,6 millions sont quant à eux passés à la fibre. Au total, 70% des foyers sont aujourd’hui éligibles à une box en fibre optique.

Dans ce contexte d’extension de la couverture fibre, les DSLAM, à savoir les multiplexeurs d’accès DSL  deviennent par conséquent “de moins en moins utilisés”, indique aujourd’hui Free sur son compte Twitter dédié à ses réseaux. L’occasion pour l’une de ses équipes de présenter en images une opération de démontage dans “l’un des plus gros répartiteurs” de Paris, dans le 11e arrondissement. ” Sur les 20 DSLAM présents, seuls 4 ont été conservés”, précise l’opérateur. De nombreuses opérations de ce type se déroulent actuellement en France. Le matériel récupéré est soit réutilisé pour la maintenance, soit recyclé.