“Free détient potentiellement la 1ère licence 4G en France”

“Free détient potentiellement la 1ère licence 4G en France”

Que peut changer pour le marché de la téléphonie mobile l’arrivée d’un nouvel opérateur ?

L’entrée d’un nouvel opérateur de réseau sur le marché de la téléphonie mobile est une vraie problématique de politique industrielle. Cet acteur sera en mesure de créer une rupture, de changer l’équilibre du marché, sans pour cela posséder nécessairement l’intégralité des bandes de fréquences aujourd’hui comprises dans la licence. En effet, le nouvel entrant aura une obligation de couvrir au moins 25 % de la population en 3G, ce qui peut être fait assez rapidement. Dès lors, il bénéficiera d’accords d’itinérance avec les réseaux 2G d’au moins un des trois opérateurs actuels. En théorie donc, le quatrième opérateur mobile aura une couverture nationale en 2G dès le lancement de son service.

Mais le GSM ne permet pas d’accéder à l’Internet mobile. N’est-ce pas problématique aujourd’hui pour un nouvel opérateur ?

Les réseaux 2G supportent la technologie Edge, évolution du standard GSM qui permet de transporter des données à moyen débit, ce qui suffit aujourd’hui aux utilisateurs actuels de l’iPhone. Et n’oubliez pas que Free, qui est le candidat le plus probable pour la quatrième licence 3G, possède la seule licence nationale Wimax. Or le Wimax est une technologie capable de porter la quatrième génération de la téléphonie mobile. Free a donc potentiellement la première licence 4G en France.

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Henri Tcheng sur le Journal du Net