Fin de la 2G/3G : Bouygues Telecom demande à l’État ou l’Arcep de s’en mêler

Fin de la 2G/3G : Bouygues Telecom demande à l’État ou l’Arcep de s’en mêler

Suite à l’annonce d’Orange d’arrêter la 2G d’ici 2025 en France, Bouygues Telecom demande une concertation nationale pour organiser un plan commun.

L’annonce de l’opérateur historique lors du MWC de Barcelone la semaine dernière a apparemment surpris la concurrence. Le Directeur Général de Bouygues Telecom, Benoit Torloting juge le délai annoncé par Orange court pour s’adapter.

Le 28 février dernier, l’opérateur historique annonçait en effet un grand plan d’extinction des vieux réseaux mobiles 2G et 3G à travers toute l’Europe. Si chaque pays aura son plan bien défini, en France , Orange prévoit une extinction de la 2G d’abord, en 2025, puis de la 3G en 2028.

Une décision qui n’est pas anodine, notamment pour le secteur professionnel à l’heure où des millions d’appareils connectés (ascenseurs, appels d’urgence automatique, distributeurs de billets…) utilisent encore ces réseaux vieillissants.

Pour Benoît Torloting, il convient d’en discuter avant un lancement à l’échelle nationale. “Nous adressons un appel à l’Arcep ou la DGE (Direction Générale des Entreprises) pour organiser le sujet” annonce-t-il à 01net. L’opérateur ne s’avance cependant pas à annoncer une quelconque date d’extinction de la 2G ou de la 3G, ou même son intention de le faire.